Magazine Culture

Bon tempo pour vos tympans - Janvier 2014

Publié le 06 janvier 2014 par Hongkongfoufou

wally gator logo oddjob logo 2 hkff logo Par Wally Gator, Oddjob et Hong Kong Fou-Fou

bon-tempo-janvier-2014.jpg

Contribution de Hong Kong Fou-Fou

The Tennysons : A sinking ship (2013)

D'habitude, les groupes anglais que je plébiscite sont plutôt constitués de petits minets au look rétro qui aimeraient bien devenir modfather à la place du modfather. Là, on tape plutôt dans la culture bière/foot/casual. Moins d'acné, plus de cockney

Ed Motta : Colombina (2000)

Il s'appelle Motta, mais il ne me laisse pas de glace. Voilà, c'était le premier jeu de mots de 2014. L'année va être longue. Contrairement à mon humour, ce mélange de jazz/funk/soul à la sauce brésilienne est plus que digeste. Et en plus, comme le montre le clip, le bonhomme est un lecteur de Blake et Mortimer. Il porte d'ailleurs la même barbe que le professeur. Merci à mon antenne sicilienne pour cette trouvaille.

Claude Bolling : Full speed (BO Qui ? 1970)

Claude Bolling, idéal pour agiter vos quilles ! Le morceau s'apprécie encore plus avec les images qui vont avec : un cabriolet qui roule à tombeau ouvert au bord d'une falaise, avec sur le siège passager une Romy Schneider terrorisée.

IC1s : Growing up going down (2013)

Je ne les connaissais pas hier, mais comme Alan McGee, Mani des Stone Roses ou encore Gary Powell des Libertines en disaient du bien, je me suis dit que je pouvais leur tendre une oreille, je ne risquais pas grand' chose.

Jacqueline Taieb : Le coeur au bout des doigts (1968)

Son morceau "7 heures du matin", avec ses histoires de brosse à dents et de shetland rouge ou bleu, figure sur toutes les compilations de pop française sixties. Elle n'a pas fait que ça, même si elle aurait peut-être dû : certaines de ses chansons dans les années 80 mettent le coeur non pas au bout des doigts, mais au bord des lèvres. Ce morceau est par contre très bon, et je ne parle même pas de l'extrait de film qui l'accompagne.

Et en bonus pour ce début d'année, comme le monde a bien besoin d'amour : Love song, par, hmmm, les Damned à la télé allemande en 1979. Das Gut !

Contribution de Oddjob

The Fratellis : Halloween blues

Retour aux affaires sérieuses pour nos fringants Ecossais avec leur (très) bon son, parfait pour enflammer les tribunes !

Har Mar Superstar : Lady, you shot me / Prisoner

C’est LA révélation du moment, en tout cas pour moi… Piochant allègrement dans la soul 70s, le chanteur Sean Tillman, au physique improbable d’anti-héros, vulgaire juste ce qu’il faut, de club de seconde zone, sera notre superstar de 2014 !

Kelley Stoltz : Kim chee taco man

Encore une heureuse découverte. La fiche Wiki nous apprend que sa musique peut être comparée à Brian Wilson, au Velvet, à Nick Drake et j’en oublie… Il a aussi produit Thee Oh Sees ! Alors n’en jetez plus ! Encore une valeur sûre approuvée par Fury (heu… d’accord patron ?)

The Computers : Disco sucks

Plus dandies que Jim Jones Revue, plus punk aussi mais surtout plus anglais… Voici la nouvelle référence garage made in England. Imparable !

Contribution de Wally Gator

Une fin et un début d’année… La tentation de faire des bilans est grande. Quand, en plus, on rentre dans le club des quadras et que l’on devient patriarche de famille nombreuse au sens de la SNCF, eh bien, on cède à la tentation. Donc, des bilans, j’en ai fait plein ! Et comme je ne suis pas sûr que le bilan des truites attrapées cette saison à la montagne t’intéresse, cher lecteur, - d’autant plus qu’il est catastrophique – je te propose le bilan de ce qui m’a plu musicalement durant l’année 2013.

The Joy Formidable : The ladder is ours

The Liminanas : Votre coté yéyé m’emmerde

Deluxe : Making music

She and Him : Don’t look back

Beady Eye : Soul love

Ah… J’oubliais, cela ne date pas d’aujourd’hui mais, comme j’ai eu un fiston :

Madness : The Prince


Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Hongkongfoufou 2062 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazine