Magazine Cinéma

Critique : les temps modernes

Par Cinedingue @cinedingue

51N0nyta31L

LE FILM: 10/10

Charlot devient employé dans une usine. Mais très vite aliéné par les conditions du travail à la chaîne, il se retrouve sans travail, puis en prison. A sa sortie, il fait la connaissance d’une gamine orpheline et recherchée par la police. L’homme et la jeune fille s’allient pour affronter ensemble les difficultés de la vie.

Dernière apparition du personnage de Charlot à l’écran, les Temps Modernes est sans doute le plus grand film de Charles Chaplin. Virulente critique contre une société industrielle qui ne respecte pas l’individu, le film est également une succession de scènes cultes: le passage de Charlot dans les engrenages de la machine, l’essai de la machine destinée à nourrir les ouvriers sans qu’ils cessent le travail, le drapeau ramassé par Charlot qui le fait passer pour le leader des manifestations, la scène du patinage dans le grand magasin, etc… Et il y a bien sûr la si émouvante histoire d’amour avec le personnage interprété par Paulette Goddard!

Bourré d’idées de gags et de mise en scène, les Temps Modernes est aussi le premier film où l’on entend la voix de Charlot; ironie du sort, c’est dans un charabia incompréhensible qu’il chante une chanson inspirée de Titine!

Le plus formidable avec les Temps Modernes, comme avec tous les films de Chaplin d’ailleurs, c’est leur aspect intemporel, non seulement sur le fond mais sur la forme toujours apte à séduire tous les publics, même les plus jeunes.

 


Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Cinedingue 14834 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Dossier Paperblog

Magazines