Magazine Cinéma

Critique dvd: les salauds

Par Cinedingue @cinedingue

510tTIZHfBL

LE FILM: 6/10

Commandant à bord d’un supertanker, Marco Silvestri doit rentrer d’urgence à Paris. Sa soeur Sandra est aux abois: son mari suicidé, une entreprise en faillite et sa fille unique à la dérive. Sandra désigne le coupable : l’homme d’affaires Edouard Laporte. Marco loue un appartement dans l’immeuble où Laporte a installé sa maitresse et leur fils. Mais Marco n’avait pas prévu les secrets de Sandra, qui brouillent la donne…

Trois ans après son dernier film, White Material, les Salauds est un film assez difficile d’accès tant il tarde à se faire comprendre. La réalisatrice privilégie en effet le minimalisme, l’épure, usant de l’ellipse tout au long du film et limitant les dialogues à leur strict nécessaire. En quelques plans, elle sait créer un climat, en l’ocurence ici un climat des plus glauques, qui s’épaissit de plus en plus alors que les informations sont dévoilées. Le film manque tout de même un peu de clarté mais aussi de message clair; on se demande longtemps ce que la cinéaste veut bien nous dire!

TECHNIQUE: 9/10

Très belle copie y compris dans les nombreuses scènes sombres!

BONUS: 6/10

Outre la bande-annonce, on trouve un commentaire de la réalisatrice sur les images des essais (17 mins).

VERDICT: 6/10

Un film noir et glauque un peu touffu!

Disponible en DVD (12.99 euros) chez Wild Side Vidéo dès le 15 janvier

CRITIQUE DVD: LES SALAUDS


Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Cinedingue 14834 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Dossier Paperblog

Magazines