Magazine Culture

L’art du croquis urbain, le livre pour lequel nous allons tous céder

Par Ecribouille @Ecribouille

Je résiste difficilement à un beau livre croisé en librairie, et vous résisterez difficilement à celui-ci. Il y a quelques mois j’ai découvert la communauté des Urban Sketchers en ligne. Fondé par Gabriel Campanario, dessinateur au Seattle Times, les Urban Sketchers c’est un site Internet, un symposium, et maintenant un livre.
Livre L'art du croquis urbain
Ce livre est pour moi un véritable, réel, et authentique coup de cœur tant visuel que spirituel. Succession de témoignages de dessinateurs urbains qui ont rencontré la communauté, chacun aborde sa démarche et ce qu’elle leur a apporté.

Je vous ai déjà raconté comment j’ai réussi à me sentir assez isolée et concentré quel que soit le lieu pour parvenir à dessiner sur le vif ce qui se passait devant moi. Je vous avais également parlé de mes défis de dessiner le plus régulièrement possible, même si ce n’est pas tous les jours. C’est nécessaire pour moi, créer au quotidien m’est absolument indispensable, que ce soit en gribouillant sur un coin de cahier ou en découpant des magazines.
Autrement, j’ai les mains qui tremblent, je suis très mauvaise humeur, et je peux me mettre à pleurer en moins de 4 minutes. Affreux, n’est-ce pas ?

Le livre Carnet de voyage : L’art du croquis urbain, Dessiner le monde de ville en ville m’a fait réaliser quelque chose qui me manquait. J’ai réalisé qu’il y avait de nombreuses personnes, à travers le monde, qui dessinaient au quotidien et avec une qualité de trait exceptionnel sans pour autant être dessinateur de métier. Certains le sont, mais beaucoup ne le sont pas. Cela m’a donné confiance et confirmer cette idée qu’on pouvait tous créer à notre échelle sans pour autant avoir un quelconque statut qui va avec. Sans prétention, on bricole et on montre, fièrement.

L’art du croquis urbain, le livre pour lequel nous allons tous céder

La lecture de ce livre de pas moins de 319 pages est une bouffée d’air frais pour moi, de l’inspiration sur un plateau d’argent avec une cuillère en or.

J’ai donc décidé de continuer, encore et encore, à gribouiller ce qui m’entourent pour me concentrer sur les détails de la vie que j’ai envie de fixer. Et j’ai surtout décidé de partager cela de manière plus assidue, en espérant que je puisse inspirer d’autres personnes aussi. Ainsi mon activité sera moins solitaire.

Gabriel CapanarioCarnets de voyage – L’art du croquis urbain. Dessiner le monde, de ville en ville. 500 dessins, 50 villes du monde, 30 pays, éd. Eyrolles, 319 pages. 29,90 €


Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Ecribouille 1738 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Dossier Paperblog

Magazines