Magazine Concerts & Festivals

Sunday Bell Ringers au Merlo, Bruxelles, le 14 janvier 2014

Publié le 14 janvier 2014 par Concerts-Review

Encore parti, constate-t-elle!

Oui, vais écouter des carillonneurs, Quai aux Briques.

Il y a un édifice religieux près des bassins?

Oui, l'Eglise du  Merlo!

019.JPG

Avant le set/try out de Sunday Bell Ringers, un barbu se faufile sur le podium, saisit une acoustique, Dames en Heren, la même chose pour les autres, ich bin Pieter Erasmus ou Pierre Erasme, ça fait 20 ans que je gratte ce jouet et que

006.JPG
je fredonne quelques complaintes pour le plus grand plaisir de papa et maman et de mes potes, d'ailleurs ils sont tous là à vider leur quinzième Stella au comptoir!

Dix gorges s'égosillent...yoooh!

Le hors-d'oeuvre attaque un bleu blanc blues aux saveurs de Palmas  hantant les rimes en 'ette'...mets tes lunettes et ôte ta casquette..., ce blues pour Zézette d'inspiration Souchon, je veux pas vieillir, j'ai dix ans.. est plutôt bien torché.

Il poursuit avec une ode à Bruxelles, rimes en 'elle', une réponse 2014 à Dick Annegarn.

'Et la pluie, et le vent', sur la rive gauche de la Senne, côté Molenbeek!

002.JPG

Je termine par une cover pour faire plaisir à Joëlle, 'I fall in love too easily', sautez sur la version de Chet Baker!

Un petit numéro bancal de trompette buccale et un salut final.

Encore une?

Vous êtes gentils, je vous écrirai 'The Letter', je l'envoie dès l'ouverture de l'office postal, suis à court de timbre!

Sunday Bell Ringers

009.JPG

Le second album du groupe, ' BSR', doit sortir le 20 janvier ( Zeal Records), le 18, il assure l'avant-programme de Son Lux à l'AB ( concert sold-out), le gig au Merlo sert de try out!

035.JPG
La bio annonce les élément suivants:  Mattijs Vanderleen (Drums/beats); Bart Verdonck (Bass/vocals); Eva Vermeiren (Sax/effects/vocals); Mark Van Ransbeke (Guitar); Joeri Cnapelinckx (Organ/piano/beats/vocals).

 On a cherché mais pas trouvé de sonneuse de cloches, Eva, waar was je?

En lisant ces noms, tes oreilles se dressent, normal, Joeri tu l'as connu Kawada, De Anale Fase et Tommigun, ce jeune homme doit être à l'instar d'Anelka, le champion des transferts!

Matthijs, tu l'as vu avec Henri Prosper ou Tommigun, Bart et Mark font partie de l'aventure Kawada!

A la sortie de 'Sunday Bell Ringers', le premier effort discographique, la presse du Nord citait Arcade Fire mais aussi  Sigur Rós comme influences en utilisant les étiquettes rock épique et/ou ethereal sound, on peut te dire qu'en 2014, si pour certaines plages l'élément épique subsiste, on était fort loin du slowcore ou de la dreampop... de puissants beats, des synthés colériques, une basse et une guitare post-punk, des bruitages déroutants, un chant impétueux, bref, un set d'une intensité rare!

'Change color' d'emblée le ton est donné, de l'electro/dance agité avec de sérieux soubresauts te rappelant au bon

013.JPG
souvenir de The Prodigy, un son massif à faire pâlir Muse.

Déjà, t'as compris que ce groupe va cartonner dans un futur proche.

Le grésillant ' May' ( free download, sur leur site) confirme les rapprochements avec l'electronic band emmené par l'inquiétant Keith Flint, de l'hardcore techno s'appuyant sur un nappé de claviers olympiens.

Jonas, tu connais?

On va le saluer, 'In the belly of a whale' ( sur le premier CD) .

Effets gastriques garantis, ton dramatique, à la croisée des envolées psychédéliques d'un Pink Floyd, époque Syd et de l' Icelandic ambient à la Amiina.

Surprenant!

041.JPG

028.JPG

Le premier single issu de SBR, 'Pageturner', les beats caoutchouteux du drumpad et le chant neutre éveillent en toi des réminiscences dEUS ou Tim Van Hamel en y ajoutant un petit côté poppy à la Das Pop.

Un must!

022-copie-2.JPG
On tourne la page, bref moment de silence, euh, c'est quoi le bruit de fond, Waldo, tu pourrais pas couper ta sono, menneke!

Sais pas si c'est parce que des plumitifs décrivant la première plaque associaient les atmosphères ressenties avec l'univers de David Lynch, mais la suivante a reçu comme nom de baptême 'Twin Peaks.

Un morceau lent aux échos post-punk, ne mentionne pas les figés et surfaits White Lies s v p et si tu t'en tiens aux nationaux, sache que le trip de Customs est plus strict que celui de BSR.

'Horse Song' where Joeri goes Dez Mona sur fond Requiem.

Du Procol Harum à la sauce electro!

Moby Dick et Jolly Jumper... Felix était jaloux, voici 'Wild Cats' et ses deux guitares incisives, Bart a abandonné la basse, trois voix à l'unisson, les matous sont de sortie, ça va barder!

Pas content, Mickey Mouse, les 'Angry Rabbits' entament une folle sarabande sur fond techno/ jungle.

Le set prend fin avec l'épileptique 'Electro Joe'.

012.JPG

Malgré des conditions pas évidentes, un super concert.

BSR un band au potentiel énorme, faut espérer que Joeri ne soit pas transféré au PSG avant la reconnaissance internationale!


Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Concerts-Review 35011 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte