Magazine Culture

Sor-ci-ères

Publié le 18 janvier 2014 par Onarretetout

IMGP4304

Jadis, si je me souviens bien, ma vie était un festin où s'ouvraient tous les cœurs, où tous les vins coulaient. 
Un soir, j'ai assis la Beauté sur mes genoux. − Et je l'ai trouvée amère. − Et je l'ai injuriée.
Je me suis armé contre la justice.
Je me suis enfui. Ô sorcières, ô misère, ô haine, c'est à vous que mon trésor a été confié !
Je parvins à faire s'évanouir dans mon esprit toute l'espérance humaine. Sur toute joie pour l'étrangler j'ai fait le bond sourd de la bête féroce.
J'ai appelé les bourreaux pour, en périssant, mordre la crosse de leurs fusils. J'ai appelé les fléaux, pour m'étouffer avec le sable, le sang. Le malheur a été mon dieu. Je me suis allongé dans la boue. Je me suis séché à l'air du crime. Et j'ai joué de bons tours à la folie.
Et le printemps m'a apporté l'affreux rire de l'idiot.
(…)
Ah ! j'en ai trop pris :  − Mais, cher Satan, je vous en conjure, une prunelle moins irritée ! et en attendant les quelques petites lâchetés en retard, vous qui aimez dans l'écrivain l'absence des facultés descriptives ou instructives, je vous détache ces quelques hideux feuillets de mon carnet de damné.

(Arthur Rimbaud – Une Saison en Enfer)

Composez, vous aussi, quelques-uns de ces feuillets. Dans chaque phrase que vous écrirez, on devra trouver les sons « sor », « ci » et « ère », quelle qu’en soit l’orthographe. Un conseil : faites d’abord une liste de mots contenant chaque son, puis assemblez-les dans vos phrases. Les sons doivent apparaître dans l’ordre : « sor » - « ci » - « ère ».

Exemple :

Sors de ce corps si tu veux respirer notre air. Le diable sur son ressort jaillit aussitôt et libère l’enfant. Mais il ne part pas aux Açores, il reste ici, il nous pompe l’air. Il l’absorbe, le siphonne, l’ingère.


Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Onarretetout 3973 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazine