Magazine Cinéma

Critique blu-ray: conversation secrete

Par Cinedingue @cinedingue

611jqNQJJeL._SL1024_

LE FILM: 9/10

Harry Caul est un professionnel de l’écoute. Il enregistre des conversations sur contrat, froidement, sans jamais s’impliquer. Cette obsession a des conséquences sur sa vie privée, il se montre distant jusqu’à la paranoïa avec ses collègues, et même son amie. Seul l’intéresse le travail bien fait. Mais les choses changent lorsqu’en espionnant un couple pour le compte d’un homme d’affaires, Harry suspecte qu’un crime pourrait etre commis.

Tourné entre les deux premiers volets du Parrain, Conversation Secrète coïncide avec le scandale du Watergate. Fortement inspiré du Blow-Up d’Antonioni sur le fond (si le personnage ne prend pas de photos de ses cibles, il les écoute), il s’en inspire également sur la forme, se tenant assez loin des standards hollywoodiens.Coppola réalise ici un grand film sur la solitude avant tout avec ce personnage incarné par Gene Hackman, obsédé par sa dernière mission. Brillamment mis en scène, Conversation Secrète distille un climat très spécial qui s’alourdit de plus en plus jusqu’à un sommet de paranoïa. Le Piano jazzy de David Shire est indissociable de cette formidable Palme d’Or.

TECHNIQUE: 9/10

Malgré un grain assez présent, la copie offre une définition exemplaire et des couleurs magnifiques!

BONUS: 10/10

Des bonus à foison et passionnants: un court making of, une interview du compositeur par Coppola lui-même, des essais des comédiens, un court entretien avec le réalisateur, et une rencontre entre Coppola et les étudiants de la Femis!

VERDICT: 9.5/10

Une édition remarquable pour un grand film!

Disponible en DVD (14.99 euros) et bluray (19.99 euros) chez PFC

CRITIQUE BLU-RAY: CONVERSATION SECRETE
CRITIQUE BLU-RAY: CONVERSATION SECRETE


Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Cinedingue 14834 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte