Magazine Asie

Hong-Kong fou fou

Publié le 20 janvier 2014 par Lesexpatschinois

Hong-Kong est suprenante. A la croisée entre les cultures chinoise et anglaise, la mégalopôle mêle parfaitement ces influences. Devenue l'un des phares du capitalisme en Asie, ce port aux parfums (comme l'indique son nom) recèle de nombreux trésors. Une ville déroutante où tout est possible : se réveiller dans la chambre d'un budget hostel située au 10e étage d'un immeuble du quartier indien, prendre le petit-déjeuner dans un Starbucks au milieu des buildings du centre financier, partir en bateau sur une petite île paisible pour profiter de la plage et du soleil, revenir en fin de journée pour se laisser porter par la frénésie de Nathan's Road et prendre un verre dans l'un des nombreux pubs de la ville. Il y a tellement de choses à faire que nous avons encore une fois décidé de décerner les Laoshis d'Or. 

hostingpics.net

La ballade des gens heureux

Notre première découverte de Hong-Kong, c'est l'avenue des Stars, située le long du front de mer. Un moment revigorant pour nous qui n'avions pas vu la mer depuis longtemps. Et que c'est agréable de se promener sans veste par 18°C ! L'avenue des Stars reprend le principe du Walk of Fame d'Hollywood. Et dans le lot de stars hong-kongaises, nous avons reconnu Jet Li, Jackie Chan, Wong Kar Wai et Bruce Lee.

Hebergeur d'image

Hebergeur d'image

Le prix de la grande ville aux petites îles paisible

Même si nous aimons bien les buildings, c'est vrai que les vacances c'est fait pour se reposer. Auquel cas, rien de plus facile à Hong-Kong. Il suffit de prendre le bateau pour se rendre sur l'île de Lantau. Un coin paisible surtout connu pour abriter le plus grand bouddha assis du monde (26 mètres, tout de même). Et comme la statue est à l'autre bout de l'île, nous en avons profité pour combiner notre journée avec une séance plage.

Hebergeur d'image

Hebergeur d'image

Hebergeur d'image

Le meilleur resto

La palme revient au Gaylord Indian Restaurant, au 23-25 Ashley Road, à Tsim Sha Tsu. Vu que nous logions dans Little India, l'envie nous a pris de manger "local". Notre choix s'est porté sur ce restaurant situé au premier étage d'un immeuble qui ne paie pas de mine à première vue. Mais à l'intérieur, c'est le voyage assuré. Nous avons directement été transporté en Inde grâce aux musiciens qui jouaient devant nous. En que dire de la nourriture ! Un régal ! Une super soirée, nous vous le recommandons.

Le prix de l'architecture métissée

A Hong-Kong, chaque quartier est différent. Et si le territoire est petit, tout le monde ne vit pas à la même enseigne. Entre le centre financier et ses tours de verres et d'autres quartiers beaucoup plus pauvres, le contraste se fait en seulement en quelques rues. Il y a aussi des maisons coloniales telle que la Blue House sur l'île de Hong-Kong. Quelques mètres plus loin, un temple chinois. Et partout, des fleurs et des grands arbres le longs des boulevards. 

Hebergeur d'image

Hebergeur d'image

Le prix de la plus longue file d'attente

En général, le dernier jour que nous passons dans une ville, nous faisons toujours de mauvais choix. Hong-Kong n'a pas dérogé à la règle. Afin d'avoir le meilleur point de vue sur la ville, nous avons décidé de prendre le Peak Tram en fin de journée pour voir le couché de soleil. Sauf que nous n'avons pas été les seuls à avoir cette idée puisque nous avons dû attendre une heure et demie avant de pouvoir prendre le fameux tram. Autant dire que le soleil était bien couché lorsque nous sommes arrivés au sommet. Et pour redescendre, comme nous avions oublié de retirer assez d'argent pour le billet retour et que le guichet ne prenait pas la carte, nous nous sommes lancés dans une marche nocture de 8km en pente raide (nos chevilles ont encore du mal à s'en remettre). Pour info, la vue d'en haut veut quand même le coup d'oeil.

Hebergeur d'image


Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Lesexpatschinois 23 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazines