Magazine Entreprise

Algérie : Cevital candidat à la reprise du français FagorBrandt

Publié le 21 janvier 2014 par Ouadayazid1
La fortune d'Issad Rebrab, patron de Cevital, est estimée à 3,2 milliards de dollars. © Bruno Levy/JA

La fortune d'Issad Rebrab, patron de Cevital, est estimée à 3,2 milliards de dollars. © Bruno Levy/JA

Le conglomérat Cevital, premier groupe privé d'Algérie, s'est porté repreneur du fabricant d'électroménager FagorBrandt, en redressement judiciaire depuis novembre 2013. Le groupe dirigé par Issad Rebrad est l'un des quatre postulants.

Cevital est l'un des quatre candidats à la reprise du fabricant d'électroménager FagorBrandt. Le conglomérat algérien, premier groupe privé du pays, a déposé une offre formelle auprès de l'administrateur judiciaire en charge de la filiale française de l'espagnol Fagor, en redressement judiciaire depuis novembre 2013. Cevital, qui produit déjà des produits électroménagers, est également présent dans l'agroalimentaire, la menuiserie et l'industrie.


Aucune information n'a été donnée, pour l'instant, sur le contenu des offres. Selon le quotidien français Le Figaro, Cevital serait prêt à débourser 100 millions d’euros pour acquérir FagorBrandt et son président Issad Rebrab bénéficierait de l’appui du gouvernement français.

 

L'homme d'affaires algérien aurait en effet indiqué, lors du sommet économique algéro-français organisé en décembre 2013 à Alger, disposer de 1,5 milliard d’euros de fonds propres destinés au rachat d'entreprises en difficulté.

 

Expansion en Europe


La crise économique qui frappe l'Europe a permis au groupe algérien d'y accroître sa présence. L'entreprise, qui a repris en juin 2012 Oxxo Evolution, une entreprise française de menuiseries PVC au bord de la faillie en juin dernier, a acquis en octobre 2013 une usine d'aluminium appartenant à l'espagnol Alas Aluminium. Une transaction payée 8,5 millions d'euros. Cevital s'était également porté candidat, sans succès, à la reprise du volailler français Doux.

La reprise de FagorBrandt pourrait être toutefois compliquée par le fait que ses marques (Vedette, Brandt, Sauter, De Dietrich, etc.) ne lui appartiennent pas et sont détenues par une autre filiale de la maison mère Fagor - elle aussi en dépôt de bilan. Autre écueil : les limitations imposées par l'Algérie au transfert de devises pourraient contraindre Cevital à solliciter l'aval des autorités algériennes avant de procéder à ce rachat, ou alors à y procéder à travers une de ses filiales à l'étranger.

 

http://direct.economie.jeuneafrique.com/entreprises/entreprises/distribution/21159-algerie-cevital-candidat-a-la-reprise-du-francais-fagor-brandt.html


Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Ouadayazid1 3105 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazines