Magazine Rugby

Ils deviendront Wallabies en 2014!

Publié le 27 janvier 2014 par Sudrugby

Posted By on Jan 27, 2014 | 0 comments

Chaque saison, de nouveaux joueurs font leurs débuts internationaux, essentiellement dans le Sud où les jeunes jouissent d’une plus grande confiance. Du côté Australien, la saison 2013 a vu les débuts internationaux de joueurs comme Israel Folau, Ben Mowen, Christian Lealiifano, Matt Toomua, Scott Fardy voire Tevita Kuridrani, joueurs qui ont réussi à s’imposer et même à devenir des titulaires indiscutables. La saison 2014 ne devrait pas déroger à la règle, les Australiens devant continuer de s’améliorer et d’approfondir leur réservoir malgré des départs récents de cadres vers l’Europe. Focus sur mes cinq “paris” qui, s’ils sont épargnés par les blessures, devraient revêtir le maillot Green and Gold cette année.

Henry Speight Fidji Australie Wallaby Brumbies Super Rugby

L’ailier des Brumbies Henry Speight a été autorisé par l’IRB à représenter les Wallabies à partir du 11 septembre 2014

Henri Speight Brumbies Wallabies
HENRY SPEIGHT (Ailier – Brumbies – 25 ans)

Le Fidjien a du pousser un ouf de soulagement le 24 janvier 2014 lorsque l’IRB a donné via un communiqué, son accord pour que Henry Speight puisse représenter les Wallabies à partir du 11 septembre 2014. Aux Brumbies depuis septembre 2010, il a débuté en Super Rugby avec la franchise de Canberra en 2011 et s’est tout de suite imposé comme étant un titulaire indiscutable. La règle des 3 ans de résidence aurait (en théorie) du s’appliquer dès cette année mais c’était sans compter sur la pointilleuse IRB qui a noté que Speight était retourné à Hamilton lors du second semestre 2011 pour participer à l’ITM Cup avec Waikato! La règle de résidence stipule que le joueur doit résider trois années consécutives pour pouvoir espérer porter le maillot de son “nouveau” pays. Une année de perdue pour l’excellent ailier des Brumbies qui manquera la tournée du XV de France down under ainsi que les deux rencontres de Bledisloe Cup avant de pouvoir revêtir le maillot des Green and Gold. Avec 19 essais en 3 Super XV, ce fils d’un politicien important des Fidji est considéré comme l’un des meilleurs ailiers d’Australie en concurrence avec Digby Ioane et Drew Mitchell. Le départ de ces derniers pour le Top 14 lui ouvre une voie royale en équipe nationale où Ewen McKenzie peine à trouver des solutions durables. Outre ses qualités d’attaque, ses skills et sa réactivité pour exploiter la moindre erreur de ses adversaires, il se démarque par sa présence dans les rucks, son travail en défense et son nombre de placages par rencontres. Épargné par les blessures, son éligibilité est une excellente nouvelle pour les Wallabies qui peuvent compter désormais sur un des meilleurs ailiers du Super Rugby.

Kyle Godwin Western Force Wallabies
KYLE GODWIN (Ouvreur / Centre – Western Force – 21 ans)

Grâce à son excellente saison 2013 après des débuts prometteurs en 2012, Kyle Godwin est aujourd’hui considéré comme le meilleur joueur de la Western Force ainsi que le meilleur joueur formé en Western Australia de l’histoire du rugby Australien… Rien que ça! Né à Harare au Zimbabwe, il est arrivé en Australie, à Perth, à l’âge de 8 ans. Lors de l’annonce de son groupe pour le Rugby Championship 2013, Ewen McKenzie a jugé bon de préciser qu’il aurait compté sur Kyle sans sa lourde blessure à l’épaule lui ayant fait manquer le second semestre de la saison 2013. Sa polyvalence centre/ouvreur ainsi que son jeu au pied de qualité lui valent aujourd’hui d’être comparé à Matt Giteau. S’il continue de faire ses gammes au centre de l’attaque, sa capacité à résister à la pression en fait tout naturellement un candidat à un poste d’ouvreur dès les prochaines saisons, poste qu’il occupait avec les espoirs Australiens. Courtisé par les Brumbies de Jake White fin 2012, il a préféré prolonger avec la Western Force jusqu’en 2016, un choix pertinent qui lui offre un temps de jeu conséquent. Elu meilleur joueur de la Western Force en 2013 par ses pairs et par les supporters, il doit désormais se renforcer physiquement pour résister aux blessures. S’il n’est pas à l’infirmerie, il ne fait aucun doute qu’Ewen McKenzie fera appel à lui. Il fut l’un des arrières ayant réalisé le plus de placages lors du dernier Super Rugby avec Robert Ebersohn (Cheetahs puis Montpellier) et est considéré comme un roc en défense. Excellent en offloads, il est surtout réputé pour le nombre (et la distance) de courses parcourues balle en main. Christian Lealiifano doit se méfier!

Toby Smith Melbourne Rebels Wallabies
TOBY SMITH (Pilier Gauche – Melbourne Rebels – 25 ans)

Toby Smith, tout comme son concurrent direct Max Lahiff, ont rejoint les Melbourne Rebels à l’intersaison. Outre leur poste de pilier gauche, leur point commun est d’être “étrangers” mais sélectionnables avec les Wallabies. En effet Smith est né à Kirwan dans la banlieue de Townsville au Nord du Queesnland alors que le père de Lahiff est Australien. Tony McGahan, en plus de renforcer qualitativement la première ligne de ses Rebels, a fait un cadeau inespéré à Ewen McKenzie peu satisfait de sa première ligne des Wallabies. Si les deux joueurs intéressent le coach national Australien, c’est Toby Smith qui, à mes yeux, possède le plus de chances de représenter son pays de naissance à court terme. Membre de l’effectif des Chiefs ayant remporté les deux dernières éditions du Super Rugby, il était le titulaire de Dave Rennie la saison dernière, en particulier lors de la demi finale et de la finale. Son arrivée en Australie, bien que discrète, est pourtant l’un des recrutement les plus intéressant pour le pays! Le talent de coach de McGahan (qui a fait ses gammes avec le Munster) devrait aider Smith et Lahiff a bien s’intégrer et à améliorer la défense des Melbourne Rebels. A 25 ans il semble mûr pour découvrir un niveau international qui ne lui a pas été offert avec les All Blacks malgré son talent en mêlée fermée. Comme tout pilier moderne il est très mobile en plus d’être un excellent plaqueur.

Hugh Pyle Melbourne Rebels
HUGH PYLE (2e Ligne – Melbourne Rebels – 25 ans)

Ce n’est pas la première fois que je vous parle de Hugh Pyle qui aurait sans doute mérité de porter le maillot des Wallabies cette saison. Avec son coéquipier Cadeyrn Neville, il est l’un des meilleurs joueurs des Melbourne Rebels et l’un des espoirs au poste de deuxième ligne. Si Robbie Deans ne le pensait pas encore prêt, Ewen McKenzie l’a convoqué à plusieurs reprises aux différents camps d’entraînement des Australiens. Il n’a cependant jamais figuré dans les groupes définitifs, aussi bien pour le Rugby Championship que lors de la tournée de Novembre. Cependant le départ de Sitaleki Timani pour Montpellier appauvri un peu plus le réservoir de deuxièmes lignes. James Horwill, un temps en ballottage, semble toutefois indiscutable. Il n’en est pas de même pour Kane Douglas et Rob Simmons qui semblent un peu légers, voire Scott Fardy, plus utilisé en troisième ligne. Hugh Pyle apporte une agressivité qui pourrait compenser le départ de Timani mais est surtout présent dans toutes les tâches obscures et défensives. Il a d’ailleurs fait partie des dix meilleurs plaqueurs du Super Rugby 2013. La saison qui arrive devrait fort logiquement lui permettre de devenir international, mais il devra surtout se méfier de la concurrence à son poste au sein de son club car, même avec un profil différent, ses deux principaux rivaux restent Cadeyrn Neville voire Luke Jones.

Cameron Crawford NSW Waratahs Wallabies
CAMERON CRAWFORD (Ailier – NSW Waratahs)

Cinquième choix assez difficile avec une grosse hésitation entre l’ailier des Waratahs Cameron Crawford et le flanker des Reds Jake Schatz. Les deux joueurs peuvent bénéficier des récents départs en Europe à leurs postes (Ioane, Mitchell ou Mowen) et sont tous les deux dans le viseur d’Ewen McKenzie qui les aurait sélectionné s’ils ne s’étaient pas blessés lors de la seconde partie de saison. Ma préférence va toutefois vers Crawford, un joueur que je suis depuis ses débuts avec les Northern Suburbs en Shute Shield. Pour ses débuts en Super Rugby la saison dernière avec les Waratahs (après une saison quasi blanche en 2012 avec les Brumbies) il a marqué 8 essais en 7 rencontres, un des meilleur ratio de la compétition, autant que son futur concurrent Henry Speight ou que son coéquipier Israel Folau. Il devra compter sur la chance cette saison après avoir enchaîné de nombreuses blessures depuis 2010. Le retour de Kurtley Beale à Sydney va également étoffer la concurrence aux postes d’ailiers et d’arrières où sont déjà présents Israel Folau, Peter Betham (débuts internationaux en 2013) voire Adam Ashley Cooper. Puissant, rapide et hard runner, il a la confiance de Michael Cheika. Retrouvez ses trois essais (ainsi que la très belle prestation de Folau) marqués face aux Southern Kings dans la vidéo ci dessous.


Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Sudrugby 8173 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazines