Magazine Culture

Oscar et la dame rose d'Eric-Emmanuel Schmitt

Par Kllouche
Oscar et la dame rose d'Eric-Emmanuel SchmittEditions Albin Michel - Paru le 3 juin 2006 - 115 pages - 5.20 € - Pour l'acheter en poche
  • Résumé:
Oscar a dix ans et il vit à l'hôpital. Même si personne n'ose le lui dire, il sait qu'il va mourir. La dame rose, qui le visite et " qui croit au ciel ", lui propose, pour qu'il se sente moins seul, d'écrire à Dieu. A travers cette correspondance originale, le récit aborde, du point de vue de l'enfance, des questions philosophiques et existentielles : la maladie, la souffrance, le passage de la vie à la mort, la rencontre avec l'autre et avec le mystère... 
  • Mon avis:
Voici un autre roman que j'ai découvert grâce au collège. Je ne connaissais d'Eric-Emmanuel Schmitt que La part de l'autre, un excellent roman que j'ai dévoré il y a quelques années de cela. Néanmoins, je n'avais jamais eu la curiosité de découvrir d'autres œuvres de l'auteur. Celui-ci est particulièrement recommandé en 4ème pour  Oscar et la dame rose ainsi que plusieurs de ses autres courts romans. Je comprends maintenant pourquoi.A dix ans, Oscar se sait condamné par son cancer. Vivant à l'hôpital des enfants, il y fait la rencontre de "Mamie-Rose", une bénévole qui occupe les enfants pendant leur convalescence. Ils lient une sincère amitié et parviennent à construire en quelques jours une vraie relation de confiance. Mamie-Rose conseille à Oscar d'écrire à Dieu une fois par jour en lui demandant de réaliser un vœu. Son heure approchant, elle invente également un jeu pour lui permettre d'appréhender la mort plus sereinement: tous les jours, Oscar vieillira de dix ans. Il a ainsi l'occasion d'"expériementer" toutes les étapes de la vie avant de la quitter.Ce petit roman se présente sous la forme de lettres écrites par un petit garçon. Par conséquent,  les élèves n'ont aucun problème de compréhension et lisent ce livre très rapidement. Rien que pour ça,  il leur plaît. J'ai réellement vu la différence au niveau de la réaction des élèves après la lecture de ce livre par rapport au précédent qu'ils avaient dû lire, Le malade imaginaire de Molière. Le texte est beaucoup plus accessible et donc beaucoup plus susceptible d'obtenir leur adhésion. Même en ayant plus d'expérience en matière de lecture, j'ai également apprécié la plume de l'auteur, très efficace lorsqu'il s'agit de nous faire pleurer... Evidemment, il est impossible de rester insensible aux personnages de cette histoire. On s'émeut forcément du destin d'Oscar mais pas seulement. On souffre également au côté de ses parents, en se demandant comment ils peuvent se remettre d'une telle épreuve. Les copains d'Oscar, Bacon, Crâne d'œuf,... ne sont pas en reste puisqu'ils sont tous diablement attachants. Même si on en sait moins sur les épreuves qu'ils traversent à cause de leur maladie, ils ont une telle confiance en la vie et une telle joie de vivre qu'on en vient à se questionner sur notre propre façon de profiter ou pas de la vie dans les excellentes conditions qui nous sont offertes.Je dois quand même reconnaître que n'ayant jamais été confrontée moi-même à la mort d'un proche, la fin ne m'a pas autant bouleversée qu'elle a pu le faire pour certains.  J'ai la chance de ne jamais avoir connu de tragédie, du coup quand des personnages meurent dans des romans, cela n'éveille pas vraiment ma sensiblerie.> En bref, un très bel hommage à la vie et à la mort doublé d'une magnifique morale: il n'y a pas de raison de craindre de mourir quand on a vécu à fond!9/10

Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Kllouche 721 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazines