Magazine Entreprise

Amara benyounès à tizi ouzou :« Les entreprises nationales doivent se hisser aux standards internationaux »

Publié le 28 janvier 2014 par Ouadayazid1

 

Le ministre du Développement industriel et de la Promotion de l’investissement, Amara Benyounès, a effectué, hier, une visite de travail dans la wilaya de Tizi Ouzou. Au menu de sa tournée, les unités de production relavant tant du public (Eniem pour l’électroménager, Leader Meubles, ENEL pour les transformateurs et Confecstyl pour la confection) que du privé (Madjène Production pour le mobilier en aluminium et PVC). Le ministre dira qu’il est anormal que l’on continue à produire de l’électroménager, des transformateurs et des meubles avec les mêmes standards d’il y a trente ans. « Nos entreprises doivent se hisser aux standards internationaux. Nous ne pouvons pas continuer à produire comme nous le faisions il y a 30 ans », a-t-il estimé. De ce fait, il a insisté sur la qualité et le design qu’« il faudra améliorer pour tenter une incursion sur le marché international et surtout répondre aux exigences du citoyen algérien qui aujourd’hui se réfère à ce qui vient de l’étranger ». Dans ce contexte, le ministre a eu à apprécier le nouveau produit de l’Eniem, à savoir un réfrigérateur fonctionnant à l’énergie solaire avec des panneaux photovoltaïques produits par l’Enie de Sidi Bel-Abbès destiné notamment aux régions chaudes. Une commande de 1.200 unités de ce nouveau produit a été passée et la production est déjà lancée. Toutefois, son prix reste élevé, 140.000 DA. Lors d’un point de presse animé à Aïn-El-Hammam, le ministre a estimé que Tizi Ouzou « peut se targuer d’être la seule wilaya à disposer de deux zones industrielles avec Souamaâ et Tizi Ghenif dont les études ont été confiées à un bureau d’études algéro-espagnol ». Toutefois, M. Benyounès a tenu à indiquer que la wilaya de Tizi Ouzou est en butte à la rareté du foncier. « Ce ne sont pas les investisseurs qui manquent, mais c’est plutôt le foncier qui constitue un frein à cet essor », a-t-il précisé. Il a aussi indiqué que l’Etat a consenti depuis 2010 une enveloppe financière conséquente pour la mise à niveau et la relance de l’industrie en Algérie en invitant les entités économiques privées et publiques à créer de l’emploi. Selon le ministre, qui était accompagné de Hassiba Mokraoui, directrice générale de l’Aniref (Agence nationale d’intermédiation et de régulation foncière), toutes les zones industrielles du pays sont en cours de réhabilitation. A une question relative à la sécurité des industriels, notamment dans la wilaya de Tizi Ouzou qui sont victimes de kidnapping, le ministre ne manquera pas de souligner que « les pouvoirs publics veillent à la sécurité des investisseurs et de tous les citoyens ».

Rachid Hammoutène

http://www.horizons-dz.com/?Les-entreprises-nationales-doivent


Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Ouadayazid1 3105 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazines