Magazine Culture

Iris Chevalier et les secrets du jardin

Par Pralinerie @Pralinerie
Lorsque Florence Cabre m'a proposé de lire son roman auto-publié, j'ai eu quelques réticences. J'ai eu des expériences de billets qui n'ont pas plu du tout à des écrivains. D'autant plus lorsqu'ils m'avaient proposé directement le roman et avaient guetté la parution de mon (humble) avis. Mais cette fois, pas d'inquiétude : Florence m'a assuré qu'elle aimait la critique constructive. jardin du luxembourg Iris Chevalier est l’aînée d'une famille de trois enfants. Elle coule des jours simples et heureux avec sa mère et son père mais se pose des questions sur son identité : pourquoi ressemble-t-elle si peu à ses parents ? Lorsque son père disparaît, c'est tout son monde qui en est bouleversé : elle doit désormais s'occuper de sa sœur pendant les vacances, va déménager et surtout quitter son collège. Elle est envoyée en pension chez son oncle à Paris et fait sa rentrée dans un collège très différent de ceux qu'elle peut connaitre. Un collège pour des êtres aux capacités exceptionnelles dans l'un ou l'autre domaine (mathématiques, cuisine, piano, langues, aïkido, etc.) Accompagnant Iris, le lecteur découvre une adolescente qui quitte brutalement l'enfance et doit faire face à des questions qui la préoccupent depuis longtemps. D'un tempérament emporté voire colérique au début, celle-ci mûrit et transforme cette énergie en courage et obstination. Elle est bien décidée à découvrir où est parti son père ! Mais c'est un bien plus grand secret qu'elle va découvrir dans ses recherches. Personnage attachant, Iris est entourée de Lucas et Angèle, deux joyeux compères qui sauront vous faire rire et d'un oncle un peu fou à première vue mais adorable.  Portée par une bonne plume, l'énigme est prenante et bien menée. Peut-être trop rapidement ? J'ai trouvé qu'Iris découvrait assez facilement les réponses et que ses opposants étaient faibles. Pour moi, il manque un adversaire, un adulte qui se méfie de l'héroïne, un être plus sombre... Celle-ci rencontre essentiellement des adjuvants. Mais l'ensemble est de bonne facture et donne envie de lire la suite !
Pour en savoir plus sur Iris et Florence

Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Pralinerie 1161 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Dossiers Paperblog

Magazines