Magazine Design et Architecture

TALLINN (Estonie)

Publié le 28 janvier 2014 par Aelezig

Tallinn (aussi orthographié Tallin), est la capitale de l’Estonie et le principal port du pays. Elle est située sur la côte du golfe de Finlande, qui fait partie de la mer Baltique.

En 2010, la ville comptait environ 409.000 habitants, ce qui en fait la plus grande ville d’Estonie.

a1

Le nom Tallinn, d'origine estonienne, remplaça l'ancien nom allemand Reval en 1918, quand l'Estonie acquit son indépendance.

Le nom Reval trouve son origine au XIIIe siècle et provient du nom que portait le comté estonien adjacent, Rävala. On trouve d'autres noms anciens de Tallinn, notamment des variations autour du nom de Lindanise (Lyndanisse en danois, Lindanäs en suédois et Ledenets en vieux slave de l'est), ou encore Kesoniemi en finnois. Les premières traces de peuplement remontent au milieu du IIe millénaire av. J.-C.

a2

Aux IXe et Xe siècles de l'ère chrétienne, Tallinn était une place de commerce très importante, connue jusqu'en Scandinavie et en Russie. Elle figure déjà dans le Livre de Roger, un atlas du monde compilé par Al Idrissi, un géographe, en 1154. Une forteresse en bois, construite sur la colline de Toompea, protégeait le port. La ville était alors le centre de la province de Revala.

En 1219, la ville est envahie par les troupes danoises, qui construisent une forteresse en pierre.

Au Moyen Age, la ville est riche et prospère. Membre de la Hanse, elle est notamment au centre du commerce du sel. Elle est achetée par l'ordre des chevaliers Teutoniques en 1346, ce qui entraine, pendant toute l'époque médiévale, une forte immigration allemande. Reval passe ensuite sous la domination suédoise (1561), puis russe (1710), après la victoire de Pierre le Grand pendant la Guerre du Nord contre les Suédois. Reval ou Revel, selon l'appellation officielle russe, devient peu après la capitale de la province, d'Estland. La présence russe continue pendant trois siècles. À l'époque de l'Empire russe, l'aristocratie germano-balte tient le parlement local. Les langues officielles sont l'allemand et le russe.

a3

Bien qu'intensivement bombardée par l'aviation soviétique pendant les dernières phases de la Seconde Guerre mondiale, une grande partie de la vieille ville médiévale a gardé beaucoup de son charme.

L'Estonie fait partie de l'Union soviétique de 1944 à 1991. Sous le prétexte de la reconstruction de Tallinn et du développement à grande échelle de l'industrie, une émigration massive depuis la Russie et les autres républiques soviétiques a lieu ; la portion d'Estoniens devient inférieure à 50 %. L'héritage architectural soviétique est important. Cela est en partie dû à la grande vague de construction des années 1970, qui précéda le déroulement à Tallinn des régates à la voile des Jeux olympiques de Moscou, par exemple, la Tour TV de Tallinn (ou Teletorn).

a6

Tallinn abrite de nombreux vestiges de l'époque médiévale et des bâtiments à la façade pastel de style baroque, Renaissance et classique. La ville a conservé la majeure partie de ses remparts du XIIIe siècle. De nombreuses tours y sont observables.

La ville basse abrite la place de l'Hôtel-de-Ville, de style gothique (datant du XIVe) où est visible une pharmacie (Raeapteek) datant du XVe siècle et à l'origine d'une dynastie célèbre de pharmaciens. Elle appartint en effet à la famille Burchard de 1579 à 1911. Cette pharmacie est la plus ancienne d'Europe qui soit encore en activité.

Depuis le XVIIIe siècle, le château de Toompea à la façade rose bonbon trône dans la ville haute. C'est le siège du Parlement estonien.

a4

Il faut voir la maison des chevaliers d'Estland, construite au XIXe siècle dans un style néo-Renaissance. Elle accueille aujourd'hui la Bibliothèque Nationale ; le château de Catharinenthal (en estonien Kadriorg), édifice baroque, construit au bord de la Baltique comme résidence d'été pour Pierre le Grand.

Tallinn compte aussi de nombreuses églises aux influences gothiques. La cathédrale orthodoxe Alexandre-Nevsky s'inspire du style moscovite.

A voir un jour !

D'après Wikipédia


Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Aelezig 127315 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte