Magazine Cinéma

Les Tribulations d'Un Chinois En Chine

Publié le 29 janvier 2014 par Olivier Walmacq

Les-Tribulations-d-un-Chinois-en-Chine-affiche-6785

genre: aventure
année: 1965

durée: 1h50

l'histoire: Arthur, jeune milliardaire blasé, semble s'ennuyer, mais se retrouve ruiné sur un coup du destin. Son précepteur lui conseille de prendre une assurance vie au profit de sa fiancée et de lui même. Arthur va être victime de nombreuses tentatives de meurtre, et en oublie sa déprime. 

la critique d'Alice In Oliver:

A l'origine, Les tribulations d'un chinois en Chine, réalisé par Philippe de Broca en 1965, est l'adaptation d'un roman du même nom de Jules Verne. Au niveau de la distribution, ce film d'aventure réunit Jean-Paul Belmondo, Ursula Andress, Jean Rochefort, Maria Pacôme, Valérie Lagrange, Jess Hahn, Darry Cowl, Paul Préboist, Mario David et Alexandre Mnouchkine.
Comme je l'ai déjà souligné plus haut, le film de Philippe de Broca est l'adaptation d'un roman de Jules Verne, mais les synopsis des deux œuvres sont très différents.

Pourtant, un certain nombre d'éléments du livre ont été repris dans le film : le personnage principal, Arthur Lempereur (Jean-Paul Belmondo), un homme très riche, lassé de la vie, demande à un de ses amis de le tuer. Ensuite, les deux oeuvres sont des comédies qui jouent largement la carte de l'aventure. A ce sujet, Philippe de Broca retrouve l'un de ses acteurs fétiches, donc le même Jean-Paul Belmondo, avec qui il a déjà tourné L'Homme de Rio. Avec Les Tribulations d'un chinois en Chine, Philippe de Broca veut réaliser un film d'aventure exotique.
Le film a donc été en tourné au Népal à Katmandou, à Hong Kong puis en Malaisie sur l'archipel de Langkawi, dans la mer d'Andaman.

les_tribulations_d_un_chinois_en_chine

En dehors de Jules Verne, le film a d'autres références, entre autres, celui de la bande dessinée, puisque le long-métrage s'inspire même des aventures de Tintin. Par exemple, la traversée de Delhi ou la partie tournée dans l'Himalaya est évidemment un clin d'oeil à Tintin au Tibet ou encore au Temple du Soleil. D'autres séquences ne sont pas sans rappeler James Bond contre Dr No.
Enfin, 
certaines scènes constituent également autant de clins d'œil au film Le Monocle Rit Jaune. C 'est par exemple le cas lorsque les hommes de main d'Oscar Hui se retrouvent en hommes de main de Charlie Fallinster.

Vous l'avez donc compris: Les Tribulations d'un chinois en Chine est un film d'aventure ambitieux. Aussi est-il nécessaire de rappeler les grandes lignes du scénario. Attention, SPOILERS ! Arthur Lempereur est un jeune milliardaire désœuvré dont l'existence est surtout marquée par l'ennui qu'elle lui procure. Après une énième tentative de suicide ratée, Arthur accepte de partir en croisière en Extrême-Orient avec sa fiancée Alice et les parents de cette dernière.
Alors que son bateau se trouve à Hong-Kong, il apprend que sa fortune a totalement fondu suite à de mauvais placements financiers. Alors qu'il menace à nouveau de mettre fin à ses jours, Arthur accepte le conseil de Monsieur Goh, son conseiller chinois en valeurs humaines et spirituelles.

Celui-ci lui fait souscrire un contrat d'assurance-vie qui, en cas du décès du signataire sous 30 jours, octroie un millions de dollars à sa fiancée et à Goh lui-même. Ainsi le jeune homme pourra découvrir et expérimenter l'incertitude de la vie, le goût du risque et le frisson du danger, tout en obtenant in fine ce qu'il désire. Mais Arthur, en voulant échapper à des hommes qu'il estime être des tueurs engagés pour l'abattre, va faire par accident la connaissance de la superbe Alexandrine Pinardel, une jeune femme qui s'adonne au striptease pour gagner sa vie.
Son cœur ne fait qu'un tour et il tombe instantanément amoureux de cette beauté sans pareille. Il reste à Arthur de retrouver Monsieur Goh pour faire annuler le contrat.

tribulations01

Or ce dernier s'est évanoui dans la nature, et voilà Arthur - flanqué de son inséparable valet - obligé de parcourir cette partie du monde à sa recherche. En vérité, cette "fausse" adaptation de Jules Verne est avant tout un hommage aux bandes dessinées de Hergé, et plus particulièrement aux aventures de Tintin. Pour cela, Philippe de Broca dispose d'un casting en or.
Nul doute que le cinéaste réalise là l'un de ses rêves de gosse, à savoir réaliser un film d'aventure à la fois inspiré par James Bond et Tintin (comme je l'ai déjà souligné plusieurs fois).

Contre toute attente, la formule (pourtant très risquée) fonctionne à merveille. Le film peut s'appuyer sur l'excellente composition de Jean-Paul Belmondo, qui réalise une nouvelle fois la plupart des cascades. Indéniablement, Ursula Andress est la touche exotique de ce film d'aventure, même si l'actrice ne délivre pas une grande performance. Le film contient également un grand nombre de gags qui ne sont pas sans rappeler l'univers de Chuck Jones et de Tex Avery.
Bref, dans son genre, donc l'aventure et la comédie, Les Tribulations d'un chinois en Chine est tout simplement une grande réussite et un classique du cinéma français.

note: 16.5/20


Les Tribulations d'un chinois en Chine 1965 par le-pere-de-colombe


Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Olivier Walmacq 11545 partages Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazines