Magazine Culture

Dr SLEEP de Stephen King

Publié le 31 janvier 2014 par Le Serial Lecteur
Dr SLEEP de Stephen King

Danny Torrance a grandi. Ses démons aussi... Hanté par l’idée qu’il aurait pu hériter des pulsions meurtrières de son père Jack, Dan Torrance n’a jamais pu oublier le cauchemar de l’Hôtel Overlook. Trente ans plus tard, devenu aide-soignant dans un hospice du New Hampshire, il utilise ses pouvoirs surnaturels pour apaiser les mourants, gagnant ainsi le surnom de « Docteur Sleep », Docteur Sommeil. La rencontre avec Abra Stone, une gamine douée d’un Shining phénoménal, va réveiller les démons de Dan, l’obligeant à se battre pour protéger Abra et sauver son âme...


MON AVIS : J’ai beaucoup hésité à lire ce livre, Shining m’ayant procuré tant d’émotions, cette suite, 36 ans après, allait-elle être au même niveau, pas certain. Mais c’est sans oublier que le maître aux commandes s’appelle Stephen King. Il réussit à nous procurer une suite s’insérant bien dans la continuité  du premier opus et pourtant complètement différente. Nul huis clos ici, peu de fantôme (on retrouve tout de même avec frayeur notre habituée de la chambre 217) juste notre petit Danny devenu grand avec une vie pas évidente à gérer.Dans ce roman King aborde, entre autres, le sujet  qu’il connaît très bien, déjà présent dans Shining, qu’est l’alcoolisme. Il faut dire qu’après l’enfance vécue par Danny la voie choisie pour faciliter l’oubli avait de grandes chances d’être parsemée de liquide ambré. Même si l’on se doutait que « le don » aurait son importance, je ne m’attendais pas à ce que ce petit garçon présent dans Shining sombre autant, en fait tout ce à quoi je m’attendais ne s’est jamais présenté et cela a évité toute déception, bien au contraire. King nous offre des héros vraiment attachants, car humain avec leurs fêlures ici nul super héros qui ne craint rien. Pareillement les « méchants » apparaissent comme des nomades inoffensifs que n’importe qui aurait pu croiser. Cette suite est vraiment réussie, l’auteur a complètement réussi à développer l’histoire de Shining, nous procurant un roman certes moins effrayant, angoissant, mais l 'enjeu n’était pas de faire un remake, mais bien de nous offrir ce que seule notre imagination avait essayé de produire jusqu’ici, l’histoire de Danny Torance devenu adulte. Et pour ceci je dis merci, Mr King.
MA NOTE : 9.5/10

Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Le Serial Lecteur 186 partages Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazines