Magazine Culture

Crunch Time

Publié le 01 février 2014 par Pomdepin @pom2pin

Le Crunch, ce n’est pas une friandise croustillante, c’est du rugby, plus précisément la rencontre entre la France et l’Angleterre qui revient tous les ans pendant le tournoi des six nations (il y a aussi l’Irlande, l’Italie, le Pays de Galle et l’Ecosse). Et c’est cet après-midi! En plus, le match se jouant à Paris, les français ont une meilleure chance de ne pas perdre….( restons prudents).

Je ne vais pas rentrer dans les détails des règles du rugby, c’est très compliqué. Mais en gros ( parfois très gros, vous avez déjà vu la tête d’un pilier maori?), il y a 15 joueurs de chaque côté, le ballon est ovale et on joue avec les mains, parfois les pieds, pour trouver une touche ou marquer une pénalité, et parfois avec les dents, mais ce n’est pas légal. Le ballon se lance en arrière, mais en avançant (si, si, c’est un sport beaucoup plus intellectuel qu’il n’y paraît). Le but du jeu est d’aplatir le ballon dans l’en-but adverse, derrière la ligne donc, pour 5 points. On peut y arriver en courant, en mêlée (quand les joueurs se mettent en tas et se foncent dedans tête baissée), et si l’arbitre ne voit pas, en mordant l’adversaire, mais pas en rampant. Comme au foot, il y a une règle du hors-jeu, mais dans l’autre sens. Ce ne sont pas les joueurs qui attaquent qui peuvent être hors-jeu mais ceux qui défendent. Les touches sont une bonne chose, d’ailleurs, n’importe quel anglais vous le dira, if in doubt, kick in touch. On peut également marquer en lançant le ballon entre les poteaux. Mais avec le pied cette fois, pour transformer un essai ou pour un drop, qui comme son nom l’indique, ressemble à une envolée du ballon. C’est très clair. D’ailleurs L’Ado vient de relire, il est tout rouge, et m’a gratifié d’un charmant pfffff…c’est un signe, mes explications doivent être limpides. Pour finir, les anglais prétendent sournoisement qu’ils ont inventé le rugby dans la ville du même nom, alors qu’il est évident qu’ils se sont appropriés le merveilleux jeu de soule du sud ouest où deux villages s’affrontaient avec un ballon ovale, et lui ont juste donné des règles un peu plus strictes.

J’imagine bien que tous mes lecteurs ne sont pas captivés, il faut m’excuser, le rugby, c’est toutes mes racines! D’ailleurs, j’ai même joué petite. Enfin, à l’époque, j’étais plus grande que les garçons (c’était il y a très longtemps…j’ai vite arrêté de grandir pendant que les autres autour de moi continuaient lâchement). J’étais donc rapide à la course, mais surtout très froussarde. Quand je recevais le ballon, j’étais terrorisée à l’idée de me faire plaquer par les joueurs adversaires, du coup, j’accélérais à fond sur mes maigres jambes longues (à l’époque). Ce que notre entraîneur prenait pour un talent inné à aller marquer des essais dans les coins n’était que la combinaison d’une croissance précoce et d’une trouille monstre! L’Ado joue bien sur, et rien que sur notre canapé familial, quand nous nous installons tous en rang d’oignon coudé (c’est un canapé d’angle), on représente quand même 50% des nationalités du Tournois: deux français, trois franco-irlandais et deux franco-anglais. Forts du principe que nous avons une chance sur deux de gagner, nous étions tous très déçus que le Pays de Galle remporte la compétition l’année dernière.

Le Tournois des six nations est donc un grand événement chez Pom de Pin. Évidemment, les rivalités nationales sont exacerbées dans notre salon, lors du Crunch: sommes-nous pour la France ou pour l’Angleterre? Pour les franco-irlandais du groupe, ça devrait être facile, ils devraient supporter la France (Les irlandais étant pour l’Irlande et quiconque joue contre l’Angleterre), mais de sombres relations amicales les font hésiter. Après tout, même L’Ado n’a presque aucun souvenir de l’Irlande, alors qu’il fréquente tous les jours des anglais. Et des anglaises. Mais c’est un autre sujet. Les deux franco-anglais sont les plus jeunes, et pas le moins du monde concernés. Bébé 5 montre certes un intérêt poli pendant deux minutes quand L’Ado essaie de lui expliquer les règles du rugby, avec une pomme de terre à la place du ballon, mais on sent bien que c’est pour faire plaisir. Il n’y est pas vraiment. Quand à Princesse 2, elle tient généralement 10 minutes, le temps de déclarer fermement qu’elle est pour l’Angleterre, et pourquoi les gens ils courent partout? C’est qui le chef? Pourquoi y a pas de raquettes? On peut regarder Disney Channel? Mamaaaaaaaaaaan!

Mais maman est devant le match aussi. D’ailleurs, je vais tenter l’expérience du billet multiple, avec update à la mi temps et en fin de match. A tout à l’heure….


Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Pomdepin 10255 partages Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazines