Magazine Cinéma

Monsieur Verdoux

Publié le 08 février 2014 par Olivier Walmacq

monsieur-verdoux

genre: comédie dramatique
Année: 1947
durée: 2h05

l'histoire: Un employé de banque parisien, Henri Verdoux, est réduit au chômage par la crise de 1929. Pour subvenir aux besoins de sa femme invalide et de son fils, il épouse de riches veuves qui meurent rapidement après les noces. Mais, les proches de la dernière victime ont des soupçons.

La critique d'Alice In Oliver:

Pour Charlie Chaplin, Monsieur Verdoux, réalisé en 1947, représente un véritable challenge. En effet, cette tragicomédie est aussi le tout premier film dans lequel l'acteur-réalisateur n'apparaît pas sous les traits de Charlot. D'ailleurs, son personnage, donc Henri Verdoux, est librement inspiré de la véritable histoire de Landru, considéré comme le tout premier serial killer français.
Au moment de sa sortie, Monsieur Verdoux sera également vivement critiqué par la presse. Le film ne remportera pas le succès escompté.

Même le public semble bouder ce nouveau film de Charlie Chaplin, probablement trop habitué à le voir sous le costume de Charlot. Monsieur Verdoux est-il aussi catastrophique qu'il en a l'air ? Clairement, non. Mieux encore, il s'agit d'un excellent cru de Charlie Chaplin et d'un véritable classique du cinéma. Néanmoins, il faudra plusieurs années, pour ne pas dire plusieurs décennies, avant que le long-métrage ne soit reconnu par la presse.
En même temps, Monsieur Verdoux sort dans un contexte particulier. La Seconde Guerre Mondiale vient à peine de se terminer.

08hobe-600

La presse de l'époque lui prête des sympathies communistes. Ensuite, Charlie Chaplin vient d'épouser la jeune Oona O’Neil, âgée de 18 ans. La presse et le public s'interrogent sur la moralité de l'artiste. Le projet de réaliser Monsieur Verdoux remonte à 1941.
A l'époque, Orson Welles est fasciné par l'histoire de Landru et a pour ambition de signer un long-métrage sur ce tueur en série. Charlie Chaplin lui rachète alors son scénario et décide de signer un film quelques années plus tard. Au moment de sa sortie, le long-métrage déclenche une véritable polémique.

En effet, certaines critiques y voient une moralité plus que douteuse, surtout lorsque Landru justifie ses crimes en proclamant: "Guerres, conflits, toujours les affaires. Un meurtre fait un bandit, des millions, un héros. Le nombre sanctifie !". Enfin, même face à la mort, Landru ne reconnaît pas ses péchés.
C'est aussi un personnage zélé et de bonne éducation, mais aussi un criminel pervers.
En résumé, le portrait dressé par Charlie Chaplin ne plaît guère à l'Amérique bien pensante de l'époque. Pour toutes ces raisons évoquées, Monsieur Verdoux sera un bide commercial au moment de sa sortie, le tout premier pour Charlie Chaplin.

Monsieur_Verdoux_big

En gros, le public et la presse n'étaient pas encore prêts à voir un tel film à l'époque. En ce sens, Monsieur Verdoux apparaît comme une oeuvre en avance sur son temps. Pourtant, dans un autre registre, donc celui d'un meurtrier raffiné, Charlie Chaplin excelle.
Clairement, l'artiste sait tout jouer au cinéma. Cette fois-ci, l'acteur-réalisateur verse dans la comédie noire et cynique. En tout cas, son cinéma ne laisse pas indifférent. Toujours est-il que Charlie Chaplin sera marqué par cette expérience.

Certes, Monsieur Verdoux sera renié par les Etats-Unis. Toutefois, le film trouvera son public en Europe. Certains réalisateurs français crient au génie. C'est par exemple le cas de François Truffaut mais aussi de Claude Chabrol, qui réalisera Landru en 1963.
Déjà, à l'époque, Charlie Chaplin avait saisi toute la complexité de ce tueur en série. D'ailleurs, sur ce dernier point, le cinéaste insiste largement sur les rituels de ce meurtrier, qui fonctionnent sur plusieurs étapes: la séduction, les promesses de mariage et l'élimination de ses victimes. Bref, et je me répète, encore un excellent cru de Charlie Chaplin !

Note: 17/20


"Monsieur Verdoux" - Chaplin par RioBravo


Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Olivier Walmacq 11545 partages Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazines