Magazine Asie

Bali, île des dieux

Publié le 10 février 2014 par Ancre_de_chine
Bali, île des dieux
Depuis que nous vivons à Shanghai, partir au chaud pendant les vacances du Nouvel an est devenu une tradition bienvenue. Les autres années, on attendait impatiemment cette pause quasi tropicale dans notre menu hivernal. Cette année, jusqu'à notre départ, nous attendions encore l'hiver et, de surcroît, notre appartement est bien chauffé. Mais quand même, aller à Bali est loin d'être une corvée.

Bali, île des dieux

Encore fallait-il que les dieux balinais étendent leurs pouvoirs !

Bali, île des dieux


Bali, île des dieux

Nous étions quelques uns à attendre patiemment,
espérant que nos destinations se débloquent


Enfin, Denpasar a été annoncé, youpie, nous n'aurions pas besoin de nous creuser la tête pour savoir comment retourner chez nous, les bus et les taxis étant pris d'assaut. Bali nous ouvrait ses portes !

Bali, île des dieux

Bali est située entre les îles de Java et de Lombok.
Elle fait partie des petites îles de la Sonde. Sa superficie est de 5 637 km2.
La population de l'ensemble des îles de la province de Bali
était de 3 890 000 habitants en 2010, soit une densité de 690 habitants/km2.
Sa capitale, Denpasar, est située dans le sud de l'île.

A Bali, nous nous étions rendus en octobre 2002. A la suite d'attentats meurtriers, nous avions alors écourté notre séjour, le cœur n'y était plus. En octobre 2005, nous avions décidé de retourner sur l'île, mais quelques jours avant notre départ, d'autres attentats ont eu lieu. Inutile de dire que cette année, nous espérions que notre venue n'annoncerait pas de nouvelles catastrophes. Que l'on se rassure, les Balinais semblent avoir pris des mesures pour contrôler bagages et population. Nous avions toutefois oublié de vérifier quand était la saison de pluies, nous étions en plein dedans. Mais pas de souci : " La saison humide est aussi très agréable: il pleut quelques heures chaque jour (pluie chaude), la nature est encore plus belle, le ciel change constamment et les paysages sont somptueux. Nombreux sont les voyageurs habitués de Bali à préférer la saison dite humide." (Wikitravel)
Bali, île des dieux

Comme toute l'Indonésie, Bali a connu une longue et difficile période de conquête par les Hollandais, qui a pris fin en 1908. Ces derniers se sont toutefois attachés à préserver ce qu'ils considéraient comme la dernière société hindouiste dans un pays majoritairement musulman.

Bali, île des dieux

Des offrandes devant les commerces

Bali, île des dieux
Des plages, bien sûr, mais aussi des volcans, des rizières, des temples, des traditions, des fêtes, des peintures, des batiks... c'est tout ce qui nous avait plu et que nous avons retrouvé... avec quelques changements ...

Bali, île des dieux

...les tsunamis n'ont pas particulièrement
touché l'île, mais ils pourraient arriver. Il
paraît que l'on est protégé à partir du 3e étage.

Bali, île des dieux

... des petits poissons friands de peaux sèches sont en attente
de clients dans de nombreux endroits touristiques


Bali, île des dieux

En 2002, nous étions à Jimbaran (à côté de l'aéroport). Cette année, pour changer, c'est à Nusa Dua  (tout au sud) que nous avons déposé nos valises. Si c'était à refaire, je retournerais à Jimbaran, pour les vagues et les pêcheurs qui cuisinent leurs produits le soir venu. Si j'avais lu : " Au début des années 1970, le régime de Soeharto entreprend de développer un tourisme de masse reposant sur Bali. Un bureau d'études français est consulté, dont les conclusions sont les suivantes : il faut un lieu à grande capacité d'accueil, ce lieu doit être proche d'un aéroport, les touristes doivent être relativement isolés de la population locale. Le concept de Nusa Dua est né ", j'aurais choisi un autre endroit.
Bali, île des dieux

Bali, île des dieux

Et si l'on souhaite des informations à jour : http://www.lagazettedebali.info/

Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Ancre_de_chine 9 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte