Magazine Cinéma

Festival de Cannes, festival futuriste !

Par Waffo

C’est un autre titre pompeux mais (comme d’habitude) qui a quand même une sens et une signification. Vous souvenez vous du film My blueberry nights ? Il a été présenté l’année dernière au festival de Cannes. Je m’en souviens très bien puisque Norah Jones que j’aime bien, faisait partie de la distribution et que le film avait reçu un accueil plutôt intéressant notamment à cause de la participation du britannique Jude Law.

Voyez-vous, après en avoir entendu parler longuement, il a fallu attendre près d’un an pour le voir arriver sur les écrans des salles de cinéma du Québec et du Canada. Un an, c’est bien long. Bien sur ca n’enlève en aucune façon l’envie que j’avais de voir ce film. L’estime que j’ai pour Norah ne s’est pas envolée depuis.

Mais si par hasard j’étais tombé sur un site qui me le “proposait” moyennent une certaine procédure, vous comprenez bien que j’aurais facilement succombé à la tentation.

Deux problèmes

D’abord avec le fonctionnement du festival de Cannes. Il nous propose des excellents films, mais qu’on a rarement vu. Alors difficile de se faire une idée, et il faut attendre ensuite comme des C… leur sortie au bon gré des salles de projections et surtout des distributions. Ce qui fait que souvent, on a moins tendance à suivre l’actualité entourant ce festival, à moins d’être un mordu du cinéma, des robes ou encore des people présents sur le tapis rouge de la Croisette.

Festival Cannes, festival futuriste

Mais surtout, c’est cette histoire d’attendre six mois ou un an pour qu’un film voyage de l’Europe en Amérique qui dérange. C’est vraiment d’un autre siècle. Avec les Blackberry et autre gadget, avec Internet, Skype et autres technologies, on est maintenant habitué à l’information instantanée. Pourquoi un film ne pourrait pas sortir en même temps en Europe et en Amérique du Nord. Si Peter Jackson l’a fait avec Lord of the Ring, pourquoi les autres films ne pourraient pas le faire.

Je pense et je l’ai déjà dit quelques fois que c’est une des causes de la progression toujours exponentielle des téléchargements illégales sur les différents sites et plateformes en la matière. Le jour ou l’industrie du Cinéma rajustera le tir, le jour ou le Québec n’aura plus besoin d’attendre un an pour voir Jude embrassé Norah ou 8 mois pour enfin voir un Chtimi, là, le cinéma pourra peut-être de nouveau briller de toutes ses étoiles. Et peut-être (pourquoi pas ?), Cannes serait alors aussi resplendissant que la cérémonie des Academy award aux État-Unis.


Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Waffo 11 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazines