Magazine Cinéma

Marquis de Sade: Justine

Publié le 22 février 2014 par Olivier Walmacq

genre: drame, érotique (interdit aux - 16 ans)
Année: 1969
durée: 1h30

l'histoire: A la mort de leurs parents, Justine et Juliette se voient livrées à elles-mêmes. Sans argent, Juliette décide bien vite de vendre son corps tandis que Justine découvre avec peine la sauvagerie du monde extérieur. Un long chemin de perversion l'attend alors.

La critique d'Alice In Oliver:

A l'origine, Marquis de Sade: Justine, réalisé par Jesus Franco en 1969, est l'adaptation de l'ouvrage intitulé Justine ou les malheurs de la Vertu. Il s'agit par ailleurs du tout premier ouvrage publié par le Marquis de Sade. Cette adaptation cinématographique a le mérite de faire peur puisqu'elle est confiée à Jesus Franco, surtout réputé pour avoir signé un grand nombre de nanars.
En même temps, le cinéaste s'est taillé une certaine réputation dans le genre horrifique et érotique. Il n'est donc pas très étonnant de le retrouver derrière ce drame.

Au niveau de la distribution, ce film réunit Romina Power, Mariah Rohm, Klaus Kinski, Jack Palance, Howard Vernon, Mercedes McCambridge et Akim Tamiroff. Marquis de Sade: Justine reste un très mauvais souvenir pour Jesus Franco.
En effet, pour tenir le rôle principal, le réalisateur voulait engager Rosemary Dexter, mais les financiers s'y opposèrent. C'est donc Romina Power, seulement âgée de 17 ans, qui est choisie pour incarner Justine. Or, Jesus Franco estime que l'actrice manque totalement de charisme.

Pour l'anecdote, Jesus Franco avait proposé le rôle de Sade à Orson Welles, qui refusera à cause des scènes érotiques. Pas de panique, c'est Klaus Kinski qui écope du fouet de cet être pervers et sadique. Pour le reste, Marquis de Sade: Justine reste une production avec un budget assez conséquent. Hélas, au moment de sa sortie, le film fera l'objet de nombreuses polémiques en raison de son caractère violent et sadomasochiste. Aussi est-il nécessaire de rappeler les grandes lignes du scénario.
Attention, SPOILERS !

Justine et Juliette sont deux soeurs, à priori que tout oppose. La première est pure et vertueuse, la seconde est beaucoup plus insouciante et prompt à jouir des plaisirs de la vie. Leur éducation à été confiée aux religieuses d'un couvent.
Mais alors que leur père s'enfuit et que leur mère meurt de chagrin, 
les jeunes filles se retrouvent sans argent et sont donc mise à la porte du lieu saint. Une première désillusion pour Juliette, qui voit ici la véritable nature de l'institution catholique, toujours prête à aider son prochain moyennant finances uniquement.


Qu'à cela ne tienne, Juliette entraine Justine dans un bordel et lui propose de commencer, avec elle, une nouvelle vie de corruption. Mais dégoutée par le train de vie des prostituées, Justine choisit de quitter sa soeur afin de suivre une voie différente.
Dans l'ensemble, Marquis de Sade: Justine reste une adaptation assez fidèle de l'ouvrage original. En résumé, il fait partie des rares bons films de Jesus Franco. Néanmoins, le long-métrage est loin d'être irréprochable.

Premièrement, Jesus Franco est fidèle à lui-même. Par là, comprenez que le rythme est relativement lent. De ce fait, impossible de ne pas relever quelques longueurs et bavardages inutiles. Ensuite, l'actrice principale, Romina Power, n'est guère convaincante.
Sur ce dernier point, on est donc tenté de rejoindre et de comprendre l'avis de Jesus Franco, déçu par la performance de l'actrice. Pourtant, cette dernière n'est pas si médiocre. Le seul problème, c'est qu'elle peine réellement à exister face à des acteurs tels que Klaus Kinski et Jack Palance. Néanmoins, ne soyons pas trop sévère, dans l'ensemble, Marquis de Sade: Justine reste une production soignée et de qualité, à réserver toutefois à un public particulièrement averti.

Note: 13/20


Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Olivier Walmacq 11545 partages Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazines