Magazine Cuisine

Ras la toque du poisson trempé !

Par Vava22 @delicesdevaness

130917031615932864

Qui croire ?

« Manger du poisson deux fois par semaine, c’est bon pour la santé » disent les uns.

« Attention au poisson que vous consommez, ça peut nuire à votre santé » disent les autres.

Les « uns » vantent les vertus des omégas 3, contenus dans les poissons gras, pour notre cerveau, notre système cardio-vasculaire et notre vision. Et puis, le poisson est  une source intéressante de protéines, de minéraux et de vitamines.

Les « autres » dénoncent haut et fort les nombreuses zones de pêche polluées, où les poissons sont contaminés par des dioxines, des polluants persistants, comme les PCB (1) ou du mercure organique… rien que cela ! 

Ça serait notamment le cas du panga (voir photo ci-dessus) qui se reproduit dans le Mékong, un des fleuves les plus pollués au monde. Des éleveurs vietnamiens peu scrupuleux, ont réussi à les faire se reproduire en captivité, à grand renfort d’hormones secrétées par les femmes enceintes…… Gavé ensuite à la farine de poisson déshydratée importée du Pérou, de manioc local et de résidu de soja, le panga grossit quatre fois plus vite que dans la nature  et se retrouve à un prix imbattable sur nos étals (entre sept  et douze euros le kilo) – source ASEF (2).

Mais, les « uns » et les « autres » devraient vite tomber d’accord pour s’insurger contre la pratique dite des « poissons trempés ».

C’est un procédé illicite de faire prendre du poids aux poissons, avant de les congeler, en immergeant plusieurs heures les filets dans de l’eau saturée d’additifs. Du coup, ils contiennent jusqu’à 30% d’eau en plus que la normale.

Et c’est aussi le cas des « préparations aux noix de Saint-Jacques » : avec 10 à 20% d’eau en plus, elles pèsent plus lourd. Tout cela, bien sûr, aux dépens du consommateur qui paie ainsi le verre d’eau au prix du poisson ou de la coquille !

« Heureux comme un poisson dans l’eau » dit l’expression… certes, mais quand il est encore bien vivant !

 Petitgrognon

(1)   PCB ou polychlorobiphényles, isolants utilisés dans l’industrie

(2)  Association Santé Environnement France  qui regroupe 2500 médecins

 http://www.asef-asso.fr/mon-alimentation/assiettes-dangereuses/1417-le-panga-un-poisson-pourri/

—-


Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Vava22 11816 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazine