Magazine Culture

Meilleurs voeux de Mostar : La bande dessinée, la ville et les espaces de la nostalgie

Publié le 28 février 2014 par Geo-Ville-En-Guerre @VilleEnGuerre

Meilleurs voeux de Mostar : La bande dessinée, la ville et les espaces de la nostalgie

Source : Frano Petruša, 2012, Meilleurs voeux de Mostar,
Dargaud, extrait de la planche 1

Voici quelques billets réalisés dans le cadre de ma participation au Laboratoire junior Sciences Dessinées (ENS de Lyon) autour de la bande dessinée Meilleurs voeux de Mostar de Frano Petruša (Dargaud, 2012). Beaucoup d'angles auraient pu permettre d'aborder cette bande dessinée, qui fait de la ville de Mostar (devenue "célèbre" par la destruction de son pont le 9 novembre 1993 - le 20ème anniversaire de cette destruction a été l'occasion de lancer cette série de billets) bien plus qu'un espace-décor (que l'on oublierait et qui ne serait qu'un "prétexte" à l'histoire). Le lecteur y découvre le retour de Frano Petruša dans la ville de son adolescence, 20 ans après son départ. "La bande dessinée propose un voyage dans Mostar par la nostalgie : le lecteur y suit le parcours de Frano Petruša, qui, au gré de son errance dans la ville de son adolescence, se souvient d’événements à la fois anodins et marquants. Cette lecture permet ainsi au lecteur de découvrir “la ville du pont” du temps du “Vieux pont” (le pont de Mostar se nomme le Stari Most, “le Vieux pont” : le pont reconstruit est souvent appelé, avec raillerie parfois, le “nouveau Vieux pont”) sous le prisme d’un regard naïf, celui d’un adolescent qui se préoccupe plus d’amitiés et d’amourettes, de basketball et de bagarres, que des événements politiques qui vont signer la fin de la Yougoslavie. Pourtant, ce regard naïf montre bien les paradoxes de cet espace de vie marqué par le multiculturalisme, entre tolérance et incompréhension, entre solidarités et rejet." (billet introductif de la série). Pour poursuivre la lecture : SÉRIE "MEILLEURS VOEUX DE MOSTAR"
  1. Introduction : Mostar et les espaces de la nostalgie
  2. Le pont de Mostar dans la BD : haut-lieu médiatique ou centralité “ordinaire” ?
  3. Les espaces publics à Mostar : le multiculturalisme, entre tolérance et rejet
  4. La ville des adolescents : l’espace public au prisme d’une géographie des âges

Meilleurs voeux de Mostar : La bande dessinée, la ville et les espaces de la nostalgie

Le pont de Mostar
Source : 
Frano Petruša, 2012, Meilleurs voeux de Mostar, Dargaud, extrait de la planche 9



Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Geo-Ville-En-Guerre 1392 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazine