Magazine Autres sports

Le carrousel des quarts-arrières : 1ere partie

Publié le 03 mars 2014 par Sixverges
Le carrousel des quarts-arrières : 1ere partieMaintenant que tous les changements dans les personnels d’entraîneurs sont effectués, intéressons-nous aux équipes qui voudront apporter de la nouveauté au poste de quart-arrière.
Les jeux de Sochi sont derrière nous et nous avons notre dose de bobsleigh et de curling pour un autre 4 ans, donc revenons au football, et plus spécifiquement, à sa position phare, celle de quart-arrière. Plus que jamais dans la NFL d’aujourd’hui, un bon meneur est essentiel, chose pourtant évidente qui semble dont difficile à comprendre à Jacksonville et Cleveland! Dans un article subséquent, je présenterai les options disponibles, mais d’abord, je dirige mon attention vers les clubs où il devrait y avoir du mouvement à cette position névralgique.
Catégorie : Du sang neuf, ça presse!
Browns de Cleveland :Le club qui change d’équipe de direction plus vite que son ombre fait preuve d’une belle constance au poste de quart-arrière depuis son retour dans la NFL : ils sont toujours exécrables! Depuis leur retour dans la grosse ligue, Spergon Wynn, Ty Detmer, Charlie Frye, Brady Quin et autres Tim Couch ont tous lancé des ballons pour les Bruns, une tradition de misère qu’à fort bien propagé Brandon Weeden, a.k.a. le roux qui fait paraître Andy Dalton pour une star. De toute façon, Weeden veut quitter l’Ohio et on ne doute aucunement que le sentiment soit réciproque. Par contre, ils conserveront surement les droits sur Brian Hoyer qui a connu certains succès en début de saison avant qu’une déchirure du tendon ne mette fin à son audition. Difficile toutefois de considérer l’ancien teneux de clipboard de Tom Brady comme autre chose qu’un quart de transition, surtout sachant que Cleveland parlera au 4eéchelon lors du prochain repêchage. Ils doivent utiliser ce choix pour donner ne serais-ce qu’une petite dose d’espoir à leurs fidèles partisans.
Texans de Houston :Matt Schaub a tenu les rênes de l’équipe avec compétence pendant plusieurs saisons, mais il lui a toujours manqué le petit quelque chose nécessaire pour amener son club parmi l’élite et avec tout ce qui s’est passé l’automne dernier, la rupture est le seul scénario possible. Après tout, des partisans qui viennent te crier des bêtises dans ton entrée de cour, c’est encore pire que de se faire reconnaître en faisant son épicerie!! Case Keenum a profité des dernières rencontres de cette saison de misère pour passer une audition dont les résultats furent assez ordinaires. Détenant le premier choix au repêchage, les Texans analyseront attentivement les 3 principaux QB et détermineront s’ils veulent reconstruire leur concession autour de l’un d’entre-eux, incluant le produit local Johnny Manziel. Dans tout cela, il ne faut pas oublier que les têtes de vaches comptent encore sur plusieurs bons éléments, donc ils n’ont probablement pas le goût de se lancer dans une reconstruction complète. Sauf que si Matt Schaub n’était pas assez bon pour les amener au Super Bowl, ne pensez pas que ce sera Case Keenum qui le fera.
Jaguars de Jacksonville : Ça fait 4 ans que j’écris sur ce sujet à cette période-ci de l’année et ça fait 4 ans que les Jags figurent sur la liste des clubs en difficulté. On ne pourra pas les accuser de manquer de constance! L’expérience Blaine Gabbert est fort heureusement finie, ou du moins, elle devrait l’être. Sauf que dans une déclaration qui causera des crises d’urticaire aux 14 partisans des Jaguars, le DG de la formation a mentionné qu’il souhaitait conserver les services de notre chevreuil préféré en vue de la prochaine campagne. Il a vanté sa progression (pour vrai), avant d’ajouter que le grand public n’avait probablement pas remarqué vu que c’était surtout pendant les entraînements qu’elle s’est reflétée! Misère!!! Il en a rajouté en louangeant  Chad Henne dernièrement, ce qui un peu moins grotesque. Le propriétaire de l’équipe a déjà promis qu’il sélectionnera un QB lors du prochain encan, mais de plus en plus d’observateurs croient que ce ne sera pas en première ronde. Please say it ain’t so!!! Possédant le 3echoix au total, on ne peut pas croire que les Jaguars ne jetteront pas leur dévolu sur Manziel, Bridgewater ou Bortles, pour relancer leur moribonde franchise, mais avec eux, rien n’est impossible.
Vikings du Minnesota :Matt Cassell, Christian Ponder et Josh Freeman se sont surpassés dans un mauvais jeu de chaises musicales en 2013, repoussant semaines après semaines les limites de leur ineptie.  Tout cela a fini par coûter l’emploi de Leslie Frazier et vous pouvez être certain que Mike Zimmer n’a pas le goût de vivre pareille galère. C’est donc 100 % certain que les mauves bougeront durant la saison morte. L’ampleur du geste qu’ils poseront n’est toutefois pas déterminée. En effet,  puisqu’ils prendront la parole en dernier parmi les 5 cas lourds listés ici, ils devront se montrer créatifs pour mettre la main sur un des 3 principaux prospects. Bref, il est bien possible que ce club n’ait pas les moyens de ses ambitions et doive se contenter d’une solution de transition en 2014. Chose certaine, Ponder ne jouera plus au Minnesota, mais je ne gagerais pas tout de suite contre Cassell.  Avec mes excuses aux partisans mauves…
Raiders d’Oakland :Le président des Raiders a déclaré que son club n’avait plus de raisons d’être nul à compter de l’an prochain! Ha Ha, c’est la meilleure de l’année celle-là!!! Les Raiders n’ont tout simplement pas de talent et rien dans le fonctionnement de l’organisation au cours des dernières années ne permet d’espérer un grand revirement. La situation actuelle au poste de quart-arrière illustre bien le triste état de la concession, alors qu’après un bref soubresaut de compétence en début de saison, Terrelle Pryor a montré qu’il n’est pas la solution, pendant que le vétéran qu’ils ont laissé partir pour un choix de 6eronde, Carson Palmer, a connu une campagne intéressante en Arizona. Selon les bruits de corridor, le Silver & Black aurait bien aimé la prestation de Johnny Manziel  et à bien y penser, envoyer un jeune homme immature dans la maison de fous des Raiders est exactement le genre de move que Crazy Al Davis aurait fait!!! 
Le carrousel des quarts-arrières : 1ere partie
Catégorie : Brouillons les cartes
Ces clubs ne sont pas en recherche active d’un nouveau meneur et ont déjà quelqu’un de potable d’identifié pour occuper ce rôle. Ça ne veut cependant pas dire qu’elles ne pourraient pas se laisser séduire par un nouveau venu et nous surprendre en repartant à neuf.
Cardinals de l’Arizona : La relation entre Bruce Arians et Carson Palmer a connu des débuts houleux, mais ça s’est replacé par la suite et l’ancien Heisman devrait conserver sa place derrière le centre cette saison. Par contre, il n’est plus une jeunesse et ne vous surprenez pas si les oiseaux rouges utilisent les rondes médianes pour sélectionner son successeur.
Bills de Buffalo :Eux c’est l’inverse. En début de saison, EJ Manuel leur en donnait plus que demandé, mais suite à sa blessure, il n’a pas été le même QB. En fait, Thaddeus Lewis a mieux joué que lui en deuxième moitié. Par contre, il serait surprenant que Manuel, un choix de l’équipe actuelle de direction, n’obtienne pas une seconde chance de faire sa marque. 
Jets de New York :Les promenades sur le Geno Coaster ont souvent donné mal à la tête à Rex Ryan. Parfois brillant, souvent brouillon, le jeune QB pourrait bénéficier de la présence d’un vétéran dans l’équipe pour l’aider dans son développement et prendre la relève lorsque l’apprentissage est plus pénible.  Michael Vick revient souvent dans les rumeurs.
Buccanneers de Tampa Bay :  C’est peut être la situation la plus intrigante du lot. Contrairement à Buffalo, Mike Glennon n’a pas été repêché par l’état-major en place et les commentaires de ces derniers envers leur meneur sont pour le moins mitigés. Ils ont aussi laissé entendre qu’ils pourraient utiliser leur 7e choix overall pour sélectionner un QB. Appât à transaction? Probablement, mais il n’y a pas de fumée sans feu.  
Titans du Tennessee : Nouveau régime dans la capitale du country aussi et mêmes propos ambigus envers le jeune meneur actuel, Jake Locker. Ken Wisenhunt se rappelle que son prometteur séjour comme instructeur-chef en Arizona a déraillé à cause de la faiblesse de ses quarts, donc s’il ne fait pas confiance à Locker, il voudra rapidement trouver un remplaçant. Réalistement toutefois, vu leur rang de repêchage et la faiblesse de la cuvée d’agents libres, il est fort probable que Wisenhunt devra donner une nouvelle chance à son jeune et fragile poulain.
Catégories : les long shots
A moins d’une immense surprise, les équipes dont nous parleront ici débuteront la campagne 2014 avec le même pivot qu’ils ont conclu la dernière. Mais comme aucune d’entre elles ne mise sur un Tom Brady ou un Drew Brees derrière le centre, plusieurs de leurs partisans espèrent les voir frapper le grand coup.
L’illustration la plus frappante de cette réalité est à Cincinnati, où les tigrés ont une formidable équipe trop souvent ralentie par un roux. Cependant, Marvin Lewis aime beaucoup Andy Dalton et il n’y a pas d’options réalistes plus intéressantes sur le marché, donc attendez-vous à ce que le # 14 conserve son poste. Cincinnati devrait repêcher un QB dans les rondes médianes, mais il se destine au rôle de teneur de clipboard. A Miami, Ryan Tannehill a déçu en fin de saison, mais honnêtement, les Fins ont d’autres problèmes plus urgents à régler. Par contre, le départ probable du substitut de luxe Matt Moore forcera l’équipe à agir en ce sens.
Du côté de Kansas City, Alex Smith semble bien en selle, mais tout le monde sait que son plafond est assez bas, et, mine de rien, qu’il avance en âge. Smith débutera la prochaine saison derrière le centre, mais il faudra penser éventuellement à sa succession. Finalement, les Rams de St-Louis ont laissé entendre depuis toujours qu’ils font confiance à Sam Bradford, mais celui-ci n’a pas fait grand-chose pour la mériter. Ils détiennent le 2e choix du prochain encan (merci aux Redskins), donc s’ils veulent remplacer leur coûteux et fragile meneur actuel, ils n’auront pas beaucoup de meilleures occasions.
Ça complète pour le tour des équipes en besoin d’air frais à la position la plus importante du football. Plus tard cette semaine dans la 2epartie de cet article, nous identifierons les options qui s’offrent à ces formations. 

Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Sixverges 1945 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazines