Magazine Animation

La rétro: The Lion King

Par Bigreblog

Coucou la bigrosphère!

Alors, comme vous l’avez vu dans le billet-express précédent, je suis en phase de stage. Le dernier stage de ma vie si tout se passe bien (et tout va bien se passer, je suis excellente, je suis née pour être prof, et je vous merde).

Bref, voilà. L’article rétro du jour pour fêter ce début de stage va donc parler d’un film d’animation acclamé partout dans le monde, que chacun et chacune d’entre vous connait par coeur (si, ne mentez pas, soyez fiers), The Lion King.

Si quelqu’un ose me demander la traduction, je le mange façon hyènes!

The Lion King est un Disney qui s’inspire de la pièce de Shakespeare, Hamlet. Elle plante ce décor dans la savane, avec pour protagonistes…des lions.

Mufasa est le roi des animaux. Son fils, Simba, doit hériter de ce royaume qui s’étend sur toute la Terre des Lions. Mais son oncle, Scar, complote contre le roi, et bientôt, Simba doit s’enfuir loin, très loin…

a1

(Non, je ne vais pas raconter la suite, même si tout le monde la connait.)

Les personnages du dessin animé sont très attachants, Simba en tête, ainsi que ses comparses Timon le suricate et Pumbaa le phacochère. Mais mon préféré, ça reste Zazu, le majordome de Mufasa, adorable tête de pigeon. ^^

Disney a toujours été friand de chansons, et The Lion King est loin d’en être dépourvu. On démarre le film avec The circle of life, écrit et composé par le grand Elton John (tout comme Love is in the air tonight).

Avec toutes les autres, de I can’t wait to be king à Hakuna Matata en passant par ma préférée, Be prepared (ooooh, Scarounet…).

a1

Au niveau du casting, en VO, on a fait fort aussi. Rowan Atkinson, notre Mr Bean préféré, prête sa voix de Briton à Zazu. Jeremy Irons, l’un de mes nombreux pères spirituels, campa Scar (et chante Scar aussi, quel homme parfait). Et James Earl Jones, la voix de Darth Vader, prête la sienne à Mufasa.

Reste qu’en VF, c’est Jean Réno qui campe Mufasa. Oooooh…

Les répliques aussi sont restées cultes. Ma préférée, sans aucun remords, c’est "Mufasa!" "Ooooh… Encore une fois!" "Mufasa!" "Ooooh!" (Merci, putain de hyènes, pour avoir pourri mon enfance.)

a1

Mais de rien!

Et, si la scène la plus horrible du cinéma (la mort de Mufasa par gnou interposé) y est présente, on n’oublie absolument pas les bons moments.

"On m’appelle MONSIEUR PORC!"

Bref, les gens, y a pas à chipoter. Si vous ne connaissez pas The Lion King par coeur, il serait grand temps de s’y mettre. :p

Note: 8,75/10 (scénario: 8/10 - jeu: 9/10BO: 10/10adaptation: 8/10)

a1

Et si jamais vous vous demandiez quelle était ma phrase de chanson préférée, je vais vous la donner. "Majesté, tu n’te mouches pas du coude!"



Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Bigreblog 1726 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte