Magazine Cinéma

Hapiness therapy - 7,5/10

Par Aelezig

z01

Un film de David O'Russell (2013 - USA) avec Bradley Cooper, Jennifer Lawrence, Robert DeNiro, Jacki Weaver, Chris Tucker, Shea Whigham, John Ortiz, Julia Stiles

Comédie dramatique romantique... Etonnant.

L'histoire : Pat a été enfermé huit mois dans un centre psychiatrique ; il a été diagnostiqué bi-polaire (autrefois on appelait ça cyclothimique, puis maniaco-dépressif... les modes changent !) après avoir pété les plombs en découvrant l'infidélité de sa femme et tabassé le couple. Sa mère vient le chercher, il n'est pas tout à fait guéri, bien qu'il affirme le contraire et veuille se passer de ses médicaments. Ce qui lui cause encore quelques soucis de voisinage, et malgré la protection, l'affection et les encouragements de ses parents et de ses amis. Mais il est bien décidé à devenir un nouvel homme, à maigrir (il porte constamment un sac poubelle pour transpirer...), à trouver du travail et à reconquérir sa femme Nikki... bien que son entourage tente de lui faire comprendre que, très choquée, elle ne reviendra pas. Pat rencontre Tiffany, dépressive comme lui, et borderline, suite à la mort de son mari. Ils se crêpent le chignon, s'esgacassent, mais sympathisent et décident de s'épauler l'un l'autre. Tiffany lui propose de lui donner des cours de danse car elle a besoin d'un partenaire pour participer à un concours qui lui tient à coeur. En échange, elle essaiera de le remettre en relation avec Nikki, qu'elle voit toujours via des amis communs. Mais pas facile de s'entendre quand on est deux hyper sensibles et qu'on prend la mouche au moindre incident...

z02
 

Mon avis : Voilà un film original dans un genre nouveau. C'est une comédie romantique mais avec deux "losers" qui au premier abord font plus pitié que rêver ! Et vient alors la magie du cinéma anglo-saxon : transformer nos deux vilains petits canards en héros romantiques post-modernes. Le petit truc en plus des comrom british et américaine, c'est de positionner les personnages dans des mondes opposés, mais pas seulement : des environnements ou des situations qui font rêver ou sont de l'ordre du fantasme universel (le milliardaire et la pute, la star hollywoodienne et le petit libraire londonien, la femme de ménage et l'homme politique...). Ici ils prennent leur recette à contre-pied : deux dépressifs à moitié dingues. Ca ne fait pas rêver et il n'y a pas contraste ! Et au début, on est tout perdu... euh, c'est quoi ? une comédie ou un drame ? Et puis le charme agit, parce que le rêve est bien là : la thérapie par l'amour, celui qu'on ne cherche pas et qui vous tombe dessus de façon tout à fait inattendue. Sans mièvrerie, sans eau de rose, nous balançant toujours entre drame et comédie.

Sacrés Amerloques. Qu'est-ce que je les aime !

z03

Les deux acteurs sont formidables. Bradley fait carrément peur au début ! Et la Jennifer n'est pas mieux, on a envie de lui carrer deux paires de claques ! Mais on sent en eux la souffrance béante et ça nous touche... Quel jeu magnifique de leur part ! Quelle énergie, quelle folie ! Au fur et à mesure du déroulement, ils s'adoucissent pourtant au contact l'un de l'autre et la scène finale, bien qu'ultra classique, vue et revue... m'a fait craquer complètement, totalement ! Un couple extraordinaire (ils ont tous les deux eu l'Oscar pour ce film...) ! Tout sonne juste.

Les seconds rôles ne sont pas en reste (une bien belle galerie), drôlissimes pour la plupart, à commencer par l'impayable DeNiro, absolument parfait, on s'en doute, dans ce rôle de plouc de banlieue, peu doué pour la communication, grognon, mais qui cache un coeur gros comme ça. Il faut le voir déambuler dans son quartier en pyjama rayé...

z05

Vachement sympa ce petit film ! Et David O'Russell se révèle décidément un réalisateur à part, plein d'originalité.


Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Aelezig 127315 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazines