Magazine Culture

Paradoxe familial

Par Apollinee

Visuel Trois Nuage au pays des nénuphars.jpgTandis que les vacances scolaires poursuivent leur carrière, infusons , savourons un court et magique extrait du récit autobiographique de Nuage Rose, dont vous avez découvert chronique mi-février

"Enfin, le moment est venu de déguster le poulet! Commence alors le rituel qui célèbre le paradoxe familial: moins il y a de bonnes choses à manger,  plus il en reste. Chacun laisse et offre aux autres les meilleurs morceaux, prétendant qu'il n'a plus faim, ou qu'il n'aime pas la viande et qu'il préfère les os; ou bien, tout à coup, les pauvres morceaux de poulet ne trouvent plus grâce aux yeux  des convives, qui, l'air dégoûté, supplient presque les autres de les aider à manger leur part...[...] Ce cérémonial se perpétuera a-delà de la guerre et de la fin des misères, chacun continuant à choisir toujours les plus mauvais morceaux, en laissant aux autres les meilleurs, qui, à la fin du repas, restent au fond du plat..." 

 Trois Nuage au pays des nénuphars, Nuage Rose, autobiographie, Société des écrivains, 2013, 248 pp, 20 €


Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Apollinee 3972 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazines