Magazine Cinéma

Jeudi 20 mars à 20h30, à l’Institut Lumière, Avant-première "Salaud, on t’aime" de Claude Lelouch en sa présence

Publié le 15 mars 2014 par Journal Cinéphile Lyonnais @journalcinephil

Coproduit par Rhône-Alpes cinéma

Toutes les informations pratiques concernant la séance sur : www.institut-lumiere.org

Salaud, on t’aime
De Claude Lelouch
Avec Johnny Hallyday, Sandrine Bonnaire, Eddy Mitchell et Irène Jacob.
France, 2024, 2h04
Date de sortie : mercredi 2 avril 2014

Synopsis : 

Un photographe de guerre et père absent, qui s’est plus occupé de son appareil photo que de ses 4 filles, coule des jours heureux dans les Alpes avec sa nouvelle compagne. Il va voir sa vie basculer le jour où son meilleur ami va tenter de le réconcilier avec sa famille en leur racontant un gros mensonge.

Salaud on t’aime est le quarante-quatrième film de Claude Lelouch, la famille en est le thème principal.

A propos du film

Quarante deux ans après L’aventure c’est l’aventure, Johnny Hallyday retrouve Claude Lelouch dans cette comédie dramatique à la trame existentialiste. Dans Salaud, on t’aime, le chanteur campe un photographe de guerre trop peu présent pour sa fille. Son meilleur ami, incarné à l’écran par Eddy Mitchell, l’oblige à renouer avec sa famille en lui mentant éhontément. L’amitié est l’un des thèmes importants du film. Voici, la réponse du réalisateur lorsqu’on lui demande  ce que représente l’amitié pour lui : "L’amitié est une roue de secours de l’amour. Comme on le dit dans le film, un ami c’est quelqu’un qui te connaît très bien et qui t’aime quand même. Je crois que cela résume parfaitement le mot amitié. Avec un ami, on se repose. C’est quelqu’un à qui on peut dire des bêtises sans que ce soit retenu contre vous. Un ami ne juge pas, avec lui, tu peux penser à haute voix. C’est aussi une sorte de psychanalyste bon marché.
L’ami répond du tac au tac, il est plus dans la spontanéité que dans l’intelligence, et surtout, c’est un moyen de briser la solitude. Les gens sont si seuls…
Ce que j’aime aussi chez ce personnage, c’est qu’il est lâche. Et les copains, ça sert à ça aussi, à aller au feu à sa place. On a des moments de lâcheté et très souvent on demande à un copain de faire un truc, qu’on n’a pas le courage de faire."

Le titre originel de Salaud, on t’aime était "L’instinct de famille", en référence au roman qu’a écrit la fille aînée (Irène Jacob) du photographe Jacques Kaminsky, interprété par Johnny Hallyday. C’est après la lecture du scénario que quelqu’un a proposé à Claude Lelouch ce titre..

La bande son de Salaud, on t’aime se dessine à travers le jazz d’Ella Fitzgerald et Louis Armstrong, de la chanson "Les eaux de mars" de Georges Moustaki, ou encore des "Quatre saisons" de Vivaldi repris par les compositeurs du film, Francis Lai et Christian Gaubert.

Le tournage s’est déroulé durant l’hiver et l’été 2013  dans la région Rhône-Alpes, au Praz-sur-Arly, à Megève, Combloux, Saint-Gervais-les-Bains et Saint-Nicolas-la Chapelle.  Le décor naturel de ce film est grandiose. Il est sublimé par les quatre saisons. « Il fallait absolument que le temps quipasse soit représenté dans ce film et le décor était un des points majeurs. D’ailleurs, j’aicommencé par lui. Il fallait que les intérieurs soient très beaux et très épurés, qu’il n’y ait rien de clinquant. Je voulais que le photographe découvre l’endroit dans de mauvaises conditions, le froid, la neige, le silence. Ce domaine peut faire peur. C’est ce que je voulais. Il est à la fois majestueux, reposant et angoissant car très isolé. » Claude Lelouch

45.745301 4.870454

Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Journal Cinéphile Lyonnais 15243 partages Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazines