Magazine Côté Femmes

L’enfer de la pollution

Publié le 16 mars 2014 par Mamafunky
16/03
2014
0

L’enfer de la pollution

Suite à un billet écrit par Flying-mama j’ai voulu à mon tour crier haut et fort mon indignation.
Je vis à Paris depuis plus de 30 ans. Mes parents sont également des parisiens pure-souche, qui ont connu le « Paris sans voiture ». Une époque que j’aurais adoré connaitre…

Mais voilà, mes enfants connaissent le Paris d’aujourd’hui. Le Paris de cette semaine. Le Paris qui te brûle le nez, la gorge, qui te donne mal à la tête et fait disparaitre la tour Eiffel dans un épais nuage un peu jaune…

- « Non mon chéri, on ne reste pas jouer dans le square ce soir. L’air n’est pas bon, et ce n’est pas bon pour ton asthme. On va aller jouer à la maison ça sera mieux. »

Des enfants presque punis de parc le soir parce que l’air est mauvais et que j’ai peur de les laisser trop longtemps jouer à l’air libre.

L’enfer de la pollution

Crédit photo : 20 minutes

Toute cette pollution m’angoisse. Le « pire » dont on nous parle depuis des années est arrivé cette semaine. Cette pollution insoutenable, qui sent mauvais et qui fait mal.
Et puis cette circulaire du ministère qui demande aux écoles de ne pas laisser les enfants de moins de 6 ans jouer dehors. Qui demande aux profs d’EPS de ne pas faire cours en extérieur.

Et si le monde de demain était celui là. Si nos enfants ne connaissaient pas la joie des partie de foot dans un parc. Si les générations prochaines souffraint d’asthme sévère et autres maladies respiratoires.
Je trouve que déjà dans la section de crèche de Warrior il y a énormément d’enfants sous Ventoline… Ca pourrait donc être pire !

L’enfer de la pollution

Crédit photo : L’Express

Je pense qu’il est grand temps de réaliser que le monde change et que demain sera pire si on ne fait rien aujourd’hui !
Paris est l’une des villes qui a le plus grand réseau de transport en commun. Pourquoi ne pas en user et abuser ?
Pourquoi les Franciliens ne laisseraient pas enfin leur voiture pour se rendre au travail en transport. Troquer le confort de sa petite voiture pour un meilleur air demain ?
Ou alors partager sa voiture et mettre en place un système de co-voiturage avec ses voisins. Quatre personnes dans une voiture au lieu d’une seule personne, ça fait déjà 3 voitures de moins sur la route. Trois fois moins de pollution.

Alors qui est prêt à faire un effort ?


Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Mamafunky 9694 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte