Magazine Entreprise

Projet d’élevage bovin en partenariat avec les britanniques (ministre)

Publié le 17 mars 2014 par Ouadayazid1

Projet d’élevage bovin en partenariat avec les britanniques (ministre)

 

 

CONSTANTINE- Le ministre de l’Agriculture et du développement rural, Abdelwahab Nouri, a fait part, dimanche à Constantine, d’un projet de réalisation en partenariat avec les britanniques d’exploitations pilotes d’élevage de vaches qui seront implantées dans le sud du pays.

Au cours d’une visite de travail qu'il a effectuée dans cette wilaya, le ministre a indiqué à l'APS que "des discussions sont en cours avec les (responsables) britanniques pour étudier les voies permettant d’aboutir à ce grand projet destiné à rattraper le déficit enregistré en matière de production de ce produit essentiel, qu'est le lait".

"Nous sommes en discussions avec les britanniques et demain (lundi) je vais recevoir le représentant du Premier ministre britannique pour discuter de ce grand projet qui sera implanté dans le sud du pays", a précisé M. Nouri, soulignant l’impact qu’il aura sur le développement de la filière lait, considérée comme l’une des "priorités du gouvernement".

 

"La société française Bretagne commerce international avec laquelle nous avons réalisé des expériences concernant la filière dans les wilayas de Souk-Ahras, de Relizane et de Blida, assurera l’assistance technique au profit de la partie algérienne", a souligné le ministre, rappelant que la coopération dans le domaine d’assistance technique ayant lié l’Algérie et cette société a permis de faire augmenter la production du lait dans ces wilayas de 3.500 litres/an/vache à plus de 4.500 litres/an/vache.

 

M. Nouri a affirmé que le projet sera réalisé selon des techniques ultramoderne et permettra à l’Algérie de "rompre avec les pénuries de lait en poudre qui subi le dictat d’un marché international instable et en perturbation".

 

"Nous produisons les deux tiers de nos besoins en matière de lait, c'est-à-dire 3,5 milliards de litres sur 5 milliards de litres de besoins", a relevé le ministre.

 

L’agriculture relève des domaines technique et scientifique qui progressent rapidement, "il faut s’engager dans la voie de leur maître, les besoins de l’Algérie, un grand pays, étant importants",  a souligné M. Nouri, précisant qu’il est impossible de développer ce secteur et assurer une autosuffisance alimentaire, sans moderniser résolument le secteur.

 

Citant l’exemple de la wilaya d’El Oued qui arrive, en dépit d’une nature rude, à assurer le tiers de la production nationale, M. Nouri a indiqué que "l’ère de l’agriculture familiale, traditionnelle est révolue".

 

Au cours d’une rencontre avec des professionnels du secteur, organisée à la ferme de démonstration et de production de semences de Baâraouia (El Khroub), M. Nouri a affirmé que l’Etat est disposé à assurer un accompagnement et un encadrement permanent à tous les professionnels et investisseurs désirant développer et étendre leur activités agricoles.

 

L’Etat débloque annuellement 200 milliards de dinars, l’équivalent de 3 milliards de dollars pour développer ce secteur, a rappelé le ministre, appelant les agriculteurs à être à la hauteur des défis de l’autosuffisance alimentaire.

 

Appelant les instituts de recherche à "sortir plus sur le terrain", M. Nouri a indiqué que le "secteur de l’Agriculture ne peut plus supporter le carcan bureaucratique qui compromet son évolution".

 

Qualifiant Constantine de "wilaya agricole par excellence", le ministre a considéré que cette région, dans l’Est du pays, accuse des lacunes en matière notamment de périmètres irrigués. 

 

M. Nouri a évoqué, dans ce contexte, la possibilité de réaliser, dans cette wilaya, après l’ouverture prochaine du couloir est du barrage de Béni Haroun, de grands périmètres irrigués à l’instar de ce qui a été réalisé à Oum El Bouaghi, à Teleghma et El Eulma.

 

Considérant que 400 ha d’oléiculture et 200 ha d’arboriculture restent insuffisants pour Constantine, le ministre a appelé les responsables concernés à déployer plus d’efforts en faveur de ce secteur, créateur de richesses et pourvoyeur d’emplois.

 

A son arrivée à Constantine, M. Nouri a procédé à la pose de la première pierre pour la réalisation à Khroub d’un silo d’une capacité de stockage 50.000 tonnes de céréales. Ce projet fait partie de neuf autres à l’échelle du pays dont six dans l’Est algérien.

 

Le ministre a également visité une ferme privée d’élevage bovin, une unité privée de production de lait et dérivés et une autre à caractère public.

 

APS


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Ouadayazid1 3105 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazines