Magazine Cinéma

Veronica Mars, le film – Une barre de pur plaisir

Par Cbth @CBTHblog

352874.jpg-r_640_600-b_1_D6D6D6-f_jpg-q_x-xxyxx(Jeu de mot involontaire dans le titre, je vous l’assure).

Il y a quelques temps, on vous avez parlé ici même de Veronica Mars et d’Ô combien c’était une série géniale. Par la suite, on s’était réjouies de l’annonce du film, crowdfundé de façon impressionnante. On avait ralouillé quand on a su que le film ne sortirais pas en France, mais on s’est consolées en se disant qu’au moins, il sortait aussi tôt que dans les salles américaines. Et puis on a encore moins râlé quand, grâce à Geekroniques, on a eu la chance d’assister à une projection dans une vraie salle de cinéma. En VF, mais pour une fois, pas de souci, puisque de mon coté je n’avais vu la série qu’en VF.

L’histoire se passe neuf ans après la fin de la série. Veronica a presque fini ses études, se préparant à devenir une brillante avocate convoitée par de nombreux grands cabinets d’avocats. Elle mène une belle histoire d’amour avec Pizz dont elle se prépare à rencontrer les parents. Le tout, à New-York, loin vraiment loin de Neptune où la réunion des anciens élèves se prépare. Evidemment, Veronica compte faire l’impasse. Sauf que Logan. Encore et toujours Logan. Ce pauvre (enfin façon de parler) Logan se retrouve accusé du meurtre de son ex-petite-amie (qui a crié encore?). Bien entendu, c’est impossible pour Veronica de ne pas aider son ancien ami, même si ça fait neuf ans qu’elle ne lui a pas donné de nouvelles (pourtant elle a toujours son numéro dans son portable avec une photo de lui plutôt sympa quand il l’appelle). Et nous revoilà transportés à Neptune pour sauver, encore une fois, la mise à Logan.

VM

Rapidement, on retrouve ses repères, comme si la séparation n’avait duré le temps que d’une intersaison. L’ambiance si particulière de la série revient très rapidement pour nous emporter avec elle. Kristen Bell retrouve son costume de Veronica comme si elle ne l’avait jamais quitté tout comme les autres comédiens, même s’ils ont pris quelques rides. L’humour est toujours très présent pour notre plus grand plaisir. On s’inquiète un peu pour les personnages, on fait des paris sur qui est l’odieux personnage qui a mis Logan dans l’embarras. 

Coté fan service, il y a du lourd. La plupart des personnages de la série ont le droit à au moins un passage éclair. Les clins d’œil sont nombreux sans pour autant gêner la compréhension pour un novice. D’ailleurs, quelqu’un qui n’aurait jamais vu la série pourrait tout de même passer un excellent moment.

VM2
VM3
VM4
VM5
VM6

Coté rythme et réalisation, rien à signaler, c’est propre et efficace sans pour autant être exceptionnel. Seul petit point négatif que l’on pourrait souligner, le scénario en lui-même n’est ni orginial, ni transcendant mais il se suffit à lui-même, se rapprochant d’une version longue d’un épisode. Mais au fond, je ne m’en plains pas, c’est exactement ce dont j’avais envie. Quelque chose de frais, de fun et enfin une fin pour Veronica Mars. Enfin, une fin c’est vite dit. Parce que le film laisse la porte ouverte à de nouvelles aventures. Et une fois encore, je suis sure que les fans, anciens comme nouveaux, seront au rendez-vous!

Veronica Mars, le film – Disponible sur la plupart des plateformes de VOD

Mélanie


Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Cbth 1240 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazines