Magazine Beaux Arts

Beauté noire, Jacques Majorelle (1886-1962)

Publié le 17 mars 2014 par Kenza
Jacques Majorelle (1886-1962), Beauté noire Cliquez sur les images pour les voir dans leur taille originale! Fatima Femme dans une orangerie Fatima ou femme nue allongée Jeune femme sous les bananiers Les deux amies Bergère et le chevreau Youka La cueillette des dattes Jeunes filles récoltant des dattes Nu dans le jardin de la villa Majorelle Beauté africaine La belle Zorah La Sieste Nu étendu sur une couverture rouge Femme nue de dos Le modèle alangui Nu  Jeune femme assise sur une couverture noire et blanche Le Modèle nu allongé, une femme noire assise à ses côtés Jardin Majorelle *** Fondation Pierre Bergé / Yves Saint Laurent ***** Biographie  Fils de l’ébéniste Louis Majorelle, Jacques baigne, dès son enfance, dans le courant Art nouveau de l'École de Nancy. Il accompagne fréquemment son père dans ses ateliers. Il s'inscrit en 1901 à l'École des Beaux-Arts de Nancy en section Architecture et Décoration. Dès 1903, Jacques Majorelle s’éloigne peu à peu de Nancy et de son père. Il préfère devenir peintre et part à Paris. Il s'inscrit à l’Académie Julian où il suit des cours à l'atelier "S R", c'est-à-dire, celui de Schommer et Royer. En 1910, il découvre l’Égypte, le monde de l’Islam, ses couleurs, ses lumières, ses coutumes. C'est le début de sa passion pour l'Afrique. En 1908 a lieu sa première exposition à Paris à la Société des Artistes Français. En 1917, il arrive au Maroc et s’installe définitivement à Marrakech. L'année suivante il présente une première exposition dans le hall de l’hôtel Excelsior à Casablanca. En 1919, il fait sa première expédition dans le sud du pays, et publie à son retour « Carnet de route d’un peintre dans l’Atlas et l’Anti-Atlas », journal relatant son périple. En 1922 il achète une palmeraie en bordure de celle de Marrakech et en 1931, il fait construire par l'architecte Paul Sinoir sa villa style Art déco d’une étonnante modernité, inspirée de Le Corbusier et du Palais de la Bahia de Marrakech. Il y aménage son habitation principale au premier étage et un vaste atelier d'artiste au rez-de-chaussée pour peindre ses immenses décors. Il commence en 1930 à peindre des nus noirs. Il multiplie ses expériences sur la couleur, en particulier l'application de poudre d’or et d’argent, et séjourne souvent dans l’Atlas et en Afrique noire. En 1937 l'artiste crée un bleu outremer à la fois intense et clair : le bleu Majorelle, dont il peindra les murs de sa villa, puis tout le jardin pour en faire un tableau vivant qu'il ouvre au public en 1947.

Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Kenza 4520 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazines