Magazine Culture

Les rencontres de la semaine

Publié le 17 mars 2014 par Marcel & Simone @MarceletSimone
Les rencontres de la semaine

Lundi 17 Mars

Musée du Louvre, Auditorium :

12h30 : La topographie religieuse d'Alexandrie par Jean-Yves Empereur, CNRS, Centre d’Études Alexandrines

Le Centre d’Études Alexandrines a procédé à des fouilles de sauvetage à Alexandrie depuis un quart de siècle. Cette vingtaine d’interventions a apporté des précisions nouvelles sur la topographie de la capitale des Ptolémées, que ce soit sur les murailles de la cité, sur le réseau viaire ou encore sur l’Heptastade.

Les rencontres de la semaine

15h-16h: Conférence de Michel Pastoureau

L’art et la manière : Les animaux dans l’histoire des hommes

Après avoir exploré en 2013 la question des couleurs avec les élèves, Michel Pastoureau se propose de leur dévoiler son travail – et son intérêt tout particulier – pour les animaux, leurs multiples représentations et la façon dont leur relation à l’homme s’est peu à peu fait une place dans l’histoire des hommes, celle qu’écrivent les historiens, et qui pendant longtemps n’a accordé qu’une toute petite place à des animaux pourtant très présents dans notre quotidien. 3 euros

Les rencontres de la semaine

Palais de Tokyo, Le Yoyo :

20h-23h : Marvin Gaye, 30 ans déjà !

Soirée hommage à Marvin Gaye: Keziah Jones, Patrice, Ben L’Oncle Soul, Disiz, China Moses, Asa & Anthony Joseph, Seun Kuti, Imany

Gratuit sur liste

Les rencontres de la semaine

Mardi 18 Mars

Collège des Bernardins :

20h-21h45 : Comment les artistes racontent le monde ? Débat en lien avec l’exposition Des hommes, des mondes

Intervenants: Alain Berland, programmateur pour les arts visuels, Ingrid Luche Artiste, Liyu Yeo, Conférencier et consultant en art contemporain

Les rencontres de la semaine

Cité de l'architecture et du Patrimoine:

Mardi et Mercredi: Colloque S’unir pour préserver les patrimoines

4e journées professionnelles de la conservation-restauration

Manifestation organisée par la Direction générale des patrimoines, ministère de la Culture et de la Communication
en partenariat avec la Cité de l'architecture et du patrimoine.

Pour en savoir plus: http://www.citechaillot.fr/fr/auditorium/colloque/25463-sunir_pour_preserver_les_patrimoines.html

Mercredi 19 Mars

Fondation Gulbekian :

19h : Conférence de Barbara Cassin

Plus d'une langue. Le paradigme de la traduction

Comment la traduction est-elle en passe de devenir le nouveau paradigme des sciences humaines ? La manière dont la traduction organise le rapport entre les langues en préservant leur singularité est, d'abord, un modèle d'articulation entre unité et diversité, ou universel et différences, valable et « exportable » dans d'autres domaines que les langues, comme la politique, la société. Simultanément, la traduction aide à penser un peu autrement le rapport entre nature et culture, entre « génie » des langues, appartenance, enracinement, d'une part, et évolution, métissage, inventivité, d'autre part ; elle aide à penser comment ces termes n'ont rien de contradictoire entre eux.

Les rencontres de la semaine

Grand Palais:

18h30 : Conférence par Cécile Giroire et Daniel Roger, tous deux conservateurs du patrimoine au département des Antiquités grecques, étrusques et romaines au musée du Louvre et commissaires de l’exposition.

2000 ans après la mort d'Auguste (63 avant J -C. - 14 après J-C.), les musées Capitolins et le musée du Louvre proposent, au travers d'une sélection de 350 œuvres, de faire revivre la personne de l'empereur, la mise en place du régime impérial, et les courants artistiques qui ont marqué son époque. Sous Auguste les formes d'expression artistique forment un socle commun à un empire profondément divers. Grâce à une véritable politique culturelle, un goût nouveau marque alors l’espace public et les espaces privés, à Rome et dans les provinces.

Gratuit sur invitation : http://www.digitick.com/moi-auguste-empereur-de-rome-expo-galeries-nationales-paris-19-mars-2014-css5-rmn-pg101-ri2313454.html

Les rencontres de la semaine

Jeudi 20 Mars

Le BAL :

20h: Rencontre avec Sammy Baloji

When Harmony went well

Au début du siècle dernier, la missionnaire Alice Seeley Harris a produit ce qui pourrait être la toute première campagne photographique en faveur des droits de l’homme. Elle a révélé les atrocités du régime du roi Léopold II dans l’État indépendant du Congo, attirant l’attention de l’opinion publique sur la détresse du peuple congolais. Plus de cent ans après, ces problèmes restent au centre du travail de l’artiste congolais Sammy Baloji. Dans ses photomontages, juxtapositions de paysage post-industriel et d’images d’archives ethnographiques, Baloji explore les traces culturelles et architecturales d’un pays perpétuellement hanté par les spectres de son passé colonialiste. Dans son dernier projet, When Harmony went well, Baloji revient une fois encore sur l’histoire fracturée de la société congolaise contemporaine.

Réservation : contact@le-bal.fr / Entrée 4euros

Les rencontres de la semaine

Palais de Tokyo :

19h : Projection de deux vidéos inédites de Clément Cogitore

www.clementcogitore.com

Les rencontres de la semaine

BNF :

Colloque Rameau, entre art et science

9h00-17h00 François-Mitterrand – Belvedere Accès au Belvédère par l'esplanade, tour T2.Entrée libre

Colloque international et interdisciplinaire organisé par l’Institut de recherche sur le patrimoine musical en France, la Bibliothèque nationale de France, la Fondation Royaumont et l’Opéra Comique.
La journée du 21 mars se déroule à Asnières-sur-Oise, Fondation Royaumont, de 9h30 à 17h45 et le samedi 22 mars à l’Opéra Comique (salle Bizet) de 10h à 18h.

Direction scientifique: Sylvie Bouissou (CNRS, IRPMF) et Graham Sadler (University of Hull, GB) avec la collaboration d’Élizabeth Giuliani (BnF) et Solveig Serre (CNRS, ARIAS)

A l’occasion de la célébration du 250e anniversaire de la mort de Rameau, l’idée d’un colloque international s’est imposée d’elle-même. Ce colloque s’inscrit dans plusieurs manifestations et événements (parution d’ouvrages et d’éditions musicales ; productions d’opéras) qui souhaitent rendre hommage à l’un des plus grands musiciens et théoriciens de l’histoire de la musique.

Les rencontres de la semaine

Vendredi 21 Mars

Forum des images :

18h30-20h : Berlin vu de Berlin-Est : regards sur la capitale de la RDA par la DEFA, analysé par Matthias Steinle, maître de conférence

Berlin n’a pas seulement été une ville divisée pendant la guerre froide, sa partie Est était aussi pendant plus de 40 ans la capitale de l’Allemagne communiste (RDA), en confrontation permanente avec Berlin-Ouest, vitrine de l’Allemagne capitaliste (RFA). Cette situation particulière a marqué le regard que portent les films de la DEFA, l’entreprise d’État communiste, sur la ville et ses habitants. (Matthias Steinle)

Entrée libre

Les rencontres de la semaine

Cité de l'architecture et du Patrimoine :

19H: Architecture en Israël (1ère séance) Conversations avec Amos Gitai

Projections suivies d’un débat avec Jean-François Chevrier, Amos Gitai et Patrick Bouchain
"L’architecture et ses références bibliques. Le Tabernacle et le Temple" – conversation Amos Gitai et Dov Elbaum
"L’évolution des implantations humaines au cours du temps" – conversation Amos Gitai et Dan Eytan

Les rencontres de la semaine

Samedi 22 Mars

La maison rouge:

17h: Dans la tête de...Estefania Peñafiel Loaiza

Dans la tête de... est un séminaire sur la jeune création contemporaine,
organisé par les étudiants du Master 2 Sciences et Techniques de l’Exposition, Paris 1 Panthéon-Sorbonne, sous la direction de Françoise Docquiert, et accueilli par la maison rouge.

Estefania Peñafiel Loaiza est née en 1978 en Equateur. Diplomée avec les félicitations du jury de l’Ecole Nationale Supérieure des Beaux-arts de Paris en 2007, elle vit et travaille à Paris. Artiste multimédia, elle s’exprime avec une vraie simplicité de moyens. Convoquant à la fois l’histoire, les récits et la mémoire elle nous invite à faire l’expérience de l’image au-delà du visible. Elle invoque le latent, le non vu, l’absent comme autant d’empreintes et de traces, alternant procédés d’accumulation ou d’effacement. L’artiste déstabilise le point de vue, elle propose au spectateur de regarder autrement, de regarder encore.

Gratuit sur réservation : reservation@starte-asso.org


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Marcel & Simone 3041 partages Voir son profil
Voir son blog

Magazine