Magazine Cinéma

La drole de vie de timothy green - 5/10

Par Aelezig

z12

Un film de Peter Hedges (2012 - USA) avec Jennifer Garner, Joel Edgerton, Cameron C.J. Adams, Odeya Rush, David Morse, Dianne Wiest, Ron Livingston

Comédie familiale bisounours.

L'histoire : Jim et Cindy souhaitaient ardemment avoir un enfant mais la médecine vient de détruire leurs derniers espoirs. Après des années de lutte, ils décident de tourner la page et de passer une soirée à faire leur deuil de l'enfant idéal. Ils écrivent sur des petits bouts de papier toutes les qualités qu'il aurait eues, quel être merveilleux il aurait été, puis il enferme le tout dans une petite boîte qu'ils enterrent dans le jardin. Ca, c'est fait. Plus tard dans la nuit, ils sont réveillés par des bruits étranges dans la maison et finissent par découvrir un petit garçon d'une dizaine d'années, nu et couvert de terre, en train de jouer dans la chambre qu'ils avaient destiné à leur enfant. Jim appelle la police pour savoir si une disparition a été enregistrée. Mais il raccroche très vite car Cindy, alors qu'elle lui fait prendre un bain, découvre avec stupéfaction que des feuilles poussent sur ses jambes et Jim, lui, constate par la fenêtre que dans le jardin, il y a un gros trou là où ils avaient enfoui le coffret dont le contenu volent dans le vent... Cet enfant n'est pas comme les autres. Il est là pour eux...

z13

Mon avis : Encore un truc bizarre... Maintenant, je fuis les pseudo-critiques de Télé-Loisirs, et quand j'ai le temps, je file voir ce qu'on dit des films sur Internet, sauf si j'ai un souvenir précis de mes lectures Studio et autres. Pour ce film donc, pas de chef d'oeuvre annoncé, mais une comédie sympathique et émouvante. Bon.

Vous allez avoir quelques spoilers, mais je me doute bien que pour ce type de cinéma, vous vous en fichez un peu !

C'est vrai que c'est mignon tout plein. Mais je me demande quand même à quoi sert ce genre de films, qui hésite entre propos d'adulte et enfance. C'est une comédie familiale, dit-on. Mais le message est clairement du côté des parents, puisque le passage de Timothy est destiné à leur apprendre comment se comporter avec un enfant, avant d'en adopter un (un môme, ça se mérite)... les gosses s'en moqueront donc totalement. Eux, ils vont s'intéresser à leur alter ego, mais ne manqueront pas de se poser des questions existentielles : Mais pourquoi il est sorti de la terre ? Pourquoi il s'en va ? Où il va ? Vous pourrez toujours inventer une histoire de petit lutin venu en vacances chez les humains, mais les enfants sont persévérants, on le sait : Oui, mais il est triste ! Et ses parents aussi sont tristes ! Car il ne fera aucun doute pour eux que, Timothy appelant ses hôtes Papa et Maman, le lien parental est bien là et forcément inattaquable. Et du coup, dans leur petite tête, gageons qu'il restera cette triste idée de séparation, d'abandon... Pire : cette petite fille qui vient prendre sa place !

On note aussi une vague leçon de morale, ultra cliché, sur l'acceptation de la "différence" (les feuilles de Tim, la tache de vin de Joni...)

Mais bon... je dois me poser trop de questions !

z14

Toujours est-il que gâcher de la pellicule et des millions pour cette chose finalement assez hybride, bof (studios Disney). Ce n'est pas un film que j'aurai envie de revoir, aussi gentil soit-il, pas même avec mes neveux ou petits-enfants, c'est trop triste (pour l'enfant). Je me demande encore où Canal+ est allé pêcher ce truc...

Je suis retournée voir les fameuses critiques sur Internet. A vrai dire, aucun commentaire de professionnels... on dirait que personne ne l'a vu. Il est pourtant bien sorti en salles... Les notes que j'avais survolées venaient uniquement de spectateurs, certains charmés, d'autres beaucoup moins pour dire la vérité...

Une curiosité. Heureusement il y a cette délicieuse Jennifer Garner, que j'adore, mais que l'on cantonne toujours à des rôles mineurs. Et son bonhomme, il attend quoi pour la faire tourner ? A noter aussi les merveilleux paysages jaunes et rouges de l'automne en Nouvelle-Angleterre...


Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Aelezig 127315 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazines