Magazine Culture

Chronique : Muzungu de Frédéric Lerner

Publié le 20 mars 2014 par Lemediateaseur @Lemediateaseur

Avec son dernier opus Ça passe ou ça casse, sorti en 2007, Frédéric Lerner a eu l’occasion de rencontrer Beniwe avec qui il a fait le duo Maisha Africa.

C’est en allant le voir à Kigali que Frédéric tombe littéralement amoureux de la culture locale et de l’Afrique. C’est aussi là-bas qu’il va sympathiser avec Mister Ndanga, un grand producteur de world music.

De ces rencontres et de cette vie sur un autre continent résulte Muzungu l’homme blanc, le nouvel album de l’artiste disponible depuis lundi. Dès le premier titre Ecoute, on découvre des rythmes africanisant et un texte en forme de témoignage.

Ces notes ensoleillées nous allons les retrouver dans Une autre vie, Nisaidié ainsi que dans les plus rock Tu peux et Envole-toi et par petites touches sur le « slow » Le dernier souffle et ces sublimes cordes.

Ce dernier titre fait la transition avec ce qu’on peut appeler une seconde partie du disque, plus proche du Frédéric Lerner romantique et pop dont on a l’image en tête.

S’enchaine ainsi Le jeu de l’amour très rock, la balade Après tout ça, Nos belles années qu’on aime beaucoup avec les choristes, et le très épuré Le temps des regrets.

Petit retour en Afrique ensuite avec We only have one world, le duo avec Lionel Richie, un hymne à s’aimer les uns les autres avant une clôture d’album sur un quasi piano-voix très touchant avec Par amour.

Au delà des nouvelles sonorités on reconnaît bien la touche Frédéric Lerner qui ravira ses fans de la première heure, et nous lui souhaitons de réussir à rassembler un nouveau public autour de ce projet assez personnel.

Nous vous laissons avec le nouveau single Le jeu de l’amour. 

muzungu-l-home-blanc-single-cover


Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Lemediateaseur 66837 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazine