Magazine Bd

Entrevue vidéo d'Hergé: et si on lui demandait son avis sur Tintin au Congo?

Par Noem03
On se souvient-tous, il y a quelques mois, de la polémique causée par la fameuse affaire "Tintin au Congo". À peu près à la même période, deux évènements relançaient le débat classique: Hergé est-il raciste? Tintin au Congo est-il un album acceptable.
Le premier évènement: un étudiant congolais à l'Université libre de Bruxelles porte plainte. Second évènement, alors que l'intégrale de Tintin s'apprête à sortir en version anglaise chez un éditeur américain, des groupes de lobby font pression contre l'album. L'éditeur choisit par la suite de ne pas éditer Tintin au Congo, jugeant cet album inapproprié pour les enfants.
C'est alors la guerre: les tintinologues, les lobbyistes, les historiens de la BD et les disciples de la religion Tintin s'affrontent. Les journalistes s'en mêlent. Le résultat donne quelque chose qui ressemble à ceci:
Sur ActuaBD.com: "Tintin doit-il demander pardon?"
Sur le site web de la CBC: "Tintin in Congo Sparks Belgian Legal Complaint"
Dans La Presse: "Une organisation demande le retrait de Tintin au Congo"
Bien sûr, ceci n'est qu'un échantillon. On ne compte plus le nombre d'articles du Globe and Mail sur le sujet. Les quotidiens américains et européens ne s'en sont pas privés non-plus. Même La Rotonde, le journal étudiant de l'Université d'Ottawa a tranché sur la question!
La même question reste: Ce Tintin que l'adore tous, ce Tintin qui a charmé notre enfance, ce personnage mythique (sacro-saint intouchable pour certains) de la BD est-il vraiment un raciste colonialiste? Veut-on vraiment avouer une telle chose? Et si on l'avoue, peut-on la pardonner? Les albums suivants d'Hergé rachètent-ils l'aventure congolaise? Peut-on passe l'éponge en se disant: "Hergé est un homme de son époque et ses livres sont un produit de l'Histoire. Dans le même ordre, Aristote, Shakespeare et Voltaire sont également racistes; ce qui ne nous empêche pas de les aimer et de les vénérer."?
Personnellement, je ne porte aucun jugement sur l'oeuvre. À vrai dire, je n'ai même pas lu Tintin au Congo, comme je n'ai jamais lu tous les autres albums de Tintin (exception faite de L'Oreille cassée et de LÎle noire que j'ai reçus en cadeau). Tout compte fait, je ne suis pas une fan de Tintin (crime inavouable, je sais bien), car je lui ai toujours préféré Astérix et, par la suite, Spirou et Fantasio. (Mais rassurez-vous, j'ai quand même regardé l'adaptation en dessins animé)
Mais alors que le débat s'échauffe et que tous les experts donnent leur avis sur la question, pourquoi ne s'est-on tout simplement pas interrogé sur l'opinion d'Hergé lui-même? Cette question m'est venue à l'esprit récemment, alors que je suis tombée, par pur hasard, sur une entrevue vidéo réalisée par Radio-Canada. Dans cette entrevue, qui date de 1962, une journaliste de Radio-Canada s'est rendue chez Hergé et l'interroge sur son oeuvre dans son propre jardin!
Ce qui est intéressant, c'est qu'à un moment donné, elle lui parle justement de Tintin au Congo et de certaines difficultés de publication qu'il connaît pour des raisons de racisme...chez son éditeur américain. En effet, Hergé explique qu'aux USA, la représentation de Noirs est un sujet si chaud que son éditeur élimine toutes les cases où un Africain est dessiné. Quant à Tintin au Congo, cet album est simplement interdit de publication!
Bref, paradoxe, des paradoxes, on voit Hergé, souriant, sympathique, évoquer avec humour le racisme auquel son album fait face. Hergé serait-il un défenseur des droits des Noirs? Je n'en suis pas convaincue (et sans doute que vous en le serez pas non-plus). Néanmoins, cette entrevue mérite d'être visionnée. J'ignore s'il existe beaucoup d'enregistrements vidéo d'Hergé disponibles aujourd'hui. Si non,vous voilà une autre raison de plus pour consulter les archives de Radio-Canada.
La vidéo se trouve à cette adresse:

Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Noem03 26 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazines