Magazine Culture

Double dose d’amuuûr – 2 albums à se mettre sous la dent

Publié le 22 mars 2014 par Nomdezeus80 @nom_de_zeus

amour-massif-love-lettersLe premier explore les amours d’une vie. La lumière y est solaire, les cuivres rayonnent et les voix exercent leurs magnétismes.

Le second n’était pas particulièrement destiné à parler d’amour. Outre son nom pourtant évocateur, c’est l’amour de la musique et la joie de composer qui ont été le moteur de cette belle machine à bulles iridescentes.

EFFUSION BAROQUE / Amour Massif – Nosfell
° Un piano qui crie, un souffle. Poème rythmique déclamé en klokobetz, une parenthèse s’ouvre.
° L’épaisse forêt débouche sur une magnifique clairière. "Amour" démarre sur un rythme langoureux emprunt d’une sensualité et d’une tendresse irrésistibles.
° Doucement, la tendresse s’acoquine de voix et de mots évocateurs. Huuum l’amour charnel de "Cannibale"!
° La tête dodeline, le réveil est calme malgré une nuit tumultueuse. Face aux amoureux la mer, immense d’émotions. Des vaguelettes d’instruments à cordes côtoient un vent vivifiant incarné par des envolées de hautbois et de cuivres célestes. "Même si la mer ne dit rien, elle éponge les maux de guerre, comme l’aube éponge la nuit et soulage le jour qui vient"
° Inquiétante, la grave "Rubicon" annonce un moment décisif, une traversée sans retour.
° "Chambres fantômes" marque une pause à mi parcours, la mélodie y est vaporeuse, la voix délicatement haut perchée et le personnage principal perdu dans un demi sommeil.
° Mythologie couleur pourpre, vogue l’histoire d"Île Mogador" qui est pour moi l’un des joyaux de cet album.
° "Fathers & Foes" révèle la voix grave de Nosfell, une de ses voix que j’aime tout particulièrement.
° La chanson suivante déboule comme une étoile filante, intensément lumineuse et gravement en perdition. Le rayon divin d’"The Hazards of Wishing Wells" m’a atteint et je suis sous le charme.
° "Rainbowed" : l’éclaircie vient après la pluie, dans le ciel comme dans le coeur.
° La douce folie amoureuse a un son hymne "Sur la Berge".
° "Voix divine" dresse un portrait de l’ami Nosfell qui donne envie de chanter à l’unisson.
° Le chat s’étire, "Hands" arrive à pattes de velours, pelage soyeux aux rayures de cordes et de cuivres.
° Un coeur battant, un violoncelle mélancolique et quelques mots en klokobetz récités par une voix enfantine. Étrangeté toute "Nosfellienne", la parenthèse se ferme.

Album à écouter ici

MON TOP 3 (OU TOP TOUT):

1 – "Ile Mogador" ex equo avec "Rainbowed"
2 - "The Hazards Of Wishing Wells" ex equo avec "Fathers & Foes"
3 – "Une Voix Divine" ex equo avec "Hands"

Nosfell ? Mon article de présentation disponible ici – Mon interview par là

DÉLICATESSE BARBE A PAPA / Love Letters – Metronomy
- L’album débute sur la contrariété d’un amoureux éconduit. Mélodie mélancolique et chant étranglé, l’émotion est palpable, joli premier morceau "The Upsetter"
-"I’m Aquarius" évoque la séparation de deux personnes apparemment aux antipodes, "Cause you’re a Taurus and i’m Aquarius"  une relation superficielle aux arrangements synthétiques délicats.
- En écoutant "Monstruous" on s’imagine volontiers être un personnage pixelisé traversant l’épreuve du manoir hanté dans un jeu vidéo vintage. Ici le coeur nostalgique des trentenaires bat un peu plus fort.
- Une correspondance amoureuse introduite par des trompettes tristounettes et se poursuivant sur une pop punchy, "Love Letters" donne la pêche et l’abricot ! Les chants festifs et le rythme dansant rend joyeux comme une lettre traversant l’océan poussée par une nuée de coeurs battants !
- Ballade chouettement réveillée par des choeurs féminins "Month of Sundays" convient parfaitement à un dimanche détente.
- "Boy Racers" donne envie de conduire vite et loin dans la nuit urbaine. On retrouve dans ce titre instrumental le Metronomy de l’album "Nights Out" que j’affectionne tout particulièrement pour son côté juvénile et spontané.
- "Call Me" prends la forme d’un trip bubble gum dans les roses pensées du barbu bigoût et c’est très plaisant.
- Comme il est agréable de se perdre dans la soyeuse et psychédélique chevelure musicale entonnée une belle journée d’été. "The Most Immaculate Haircut"
-
Moi aussi je veux sautiller sur le chemin du "Resevoir" avec toi Joseph !
- "Never wanted" final moelleux et hypnotisant pour un album pop doux et space

Album à écouter ici

MON TOP 3 :
1 – "Reservoir"
2 – "Call Me" ex equo avec "Monstruous"
3 – "Boy Racers"



Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Nomdezeus80 979 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazines