Magazine Cinéma

Les Gazelles - Critique

Par Nopopcorn @TeamNoPopCorn

Les-Gazelles-Banner-1280px

La chasse dans la jungle urbaine de Paris est ouverte...

Les Gazelles, réalisé par Mona Achache, c'est l'histoire d'une trentenaire, Marie (Camille Chamoux) qui, alors qu'elle s'apprête à signer un crédit pour un appartement avec son chéri, Eric (Franck Gastambide) avec qui elle vit depuis 14 ans, va soudain se retrouver prise d'un vertige, et va le quitter, aussi rapidement qu'il n'en faut pour attraper sa valise, la remplir de quelques vêtements, et s'en aller découvrir la vie de trentenaire célibataire, à l'aventure...
Les-Gazelles-Photo-Anne-Brochet-Audrey-Fleurot-Camille-Chamoux-Camille-Cottin-Josephine-de-Meaux-01
Le(s) plus

Les Gazelles, ce sont ces femmes trentenaires (voire parfois un peu plus âgées), toujours célibataires et qui s'assument dans la jungle urbaine de Paris, même si elles restent des proies pour tous ces barbus qui chassent dans les bars branchés, discothèques, et autres lieux de vie de cette espèce qu'est la gazelle. Ici, Marie est une femme qui vit en couple avec Eric depuis 14 ans, respectant les codes dictés par la société (trouver un travail, emménager avec son chéri, puis étapes suivantes acheter un appartement, se marier, faire des enfants.... Bref, l'angoisse). Au moment de l'étape achat de l'appartement, elle prend soudain conscience de l'engagement que cela implique (30 ans de crédit, ce n'est pas rien) et décide de quitter sa vie, son couple. Armée de sa valise, elle va entamer une errance dans Paris. Et c'est avec beaucoup d'humour qu'elle va vivre des expériences saugrenues et imprévisibles.

En effet, Les gazelles est avant tout un film drôle (je ris encore en repensant à la scène de l'épilation :), frais et pétillant, et le casting n'y est pas pour rien ! Marie (Camille Chamoux, scénariste et interprète du rôle principal) est une jeune femme complètement larguée par les us et coutumes de drague des années 2010. Elle est entourée de la très sexy Sandra (Audrey Fleurot), mère divorcée qui se cache derrière sa situation par peur de souffrir, Gwen (Anne Brochet), la psy quarantenaire, Myriam (Naidra Ayadi) qui n'arrive pas à quitter un homme trop vieux pour elle qui ne lui correspond pas par peur de se retrouver seule, et Judith (Joséphine De Meaux) qui se veut une éternelle adolescente qui refuse de grandir. Cette joyeuse bande, bien que trainant chacune leurs sacs de sables, gardent une vision positive de l'amour, espérant toujours le trouver, mais vivant avec leur temps (drague, plans culs réguliers, cuites entre fille...). A noter, dans le rôle des parents de Marie, Josiane Balasko et Sam Karmann (le fameux Émile dans la cité de la peur).

Les-Gazelles-Photo-Audrey-Fleurot-Josephine-de-Meaux-01

Mais plus qu'un film drôle, les gazelles aborde des thèmes d'actualité. De plus en plus de femmes se retrouvent célibataires passé 30 ans et, malgré la pression de la société et les idées reçues, non, ce n'est ni une tare, ni une maladie ! Et, au-delà de cette idée, ce sont les rapports amoureux du point de vue de la femme des années 2010 qui est traité. Enfin, c'est la recherche du bonheur, de l'épanouissement personnel, que l'on observe au travers notamment du personnage de Marie, en véritable quête d'identité. Car, pour Marie, quitter Eric c'est comme renoncer à celle qu'elle était, puisqu'elle se définissait au travers de son couple. Comment va-t-elle se construire ? Et, malgré les obstacles qu'elle va rencontrer, comment au final, va-t-elle se trouver ?

Le rythme est dynamique, alternant scènes amusantes, de doutes du personnage, ou encore de moments entre copines (car c'est aussi un film qui fait la part belle à l'amitié!). La musique d'Eric Neveux qui agrémente les différentes scènes est très acidulée et pimpante (on retrouve des chansons comme "I don't care", "The couch", "Just a little bit" ou encore "The sea"...). L'histoire, coécrite par Mona Achache, Camille Chamoux et Cécile Sellam est bien construite, abordant de vraies questions de société sur un ton très drôle et frais.

Le(s) moins

Comme pour la grande partie des films français, la photographie possède un arrière-goût de téléfilm et on n'est pas transporté par les images de Paris, pourtant plus belle capitale du monde (il parait...).

Le point de vue adopté (et c'est totalement assumé) est féminin, il y a donc de fortes chances pour que le public soit presque totalement des femmes (accompagnées pour certaines chanceuses par leurs chéris qui se seront dévoués pour leur faire plaisir... et pourront en ressortir agréablement surpris... Bah oui, messieurs, vous en apprendrez beaucoup sur les us et coutumes des gazelles, ces femmes qui jouent les proies pour mieux se faire alpaguer par les barbus...ça pourrait vous servir plus tard, au cas où...).

Les-Gazelles-Photo-Audrey-Fleurot-Camille-Chamoux-Josephine-de-Meaux-Naidra-Ayadi-01
Conclusion

Marie, elle s'est peut-être bien jeté dans une piscine où y'a pas d'eau, mais comme elle porte une bouée, plutôt que de se faire mal, comme on pourrait le présager, elle va se trouver... Et ce n'est que du bonheur ! Drôle, pimpant, acidulé, ce film est un cocktail de joie et de bonne humeur qui vous fera passer un bon moment ! Mais attention, les gazelles elles disent quand, qui et comment... La chasse est ouverte !!!

Ma note: 7/10


Les Gazelles

Les-Gazelles-Affiche-France

Synopsis : "Marie et Eric, trentenaires en couple depuis le lycée, signent l'achat de leur premier appartement quand Marie est saisie d'un doute vertigineux. Sa rencontre avec un beau brun ténébreux va précipiter sa décision : elle quitte Eric pour plonger dans le grand bain du plaisir et de la liberté.
Mais elle va surtout se manger le fond de la piscine...
Et découvrir un monde sans pitié : à son âge, le célibat est vite perçu comme une tare suspecte.
Eclairée par des amitiés nouvelles, Marie va apprendre à envisager son célibat comme une chance d'où elle pourrait sortir plus forte, et enfin prête à être heureuse."
Réalisé par: Mona Achache / Avec: Camille Chamoux, Audrey Fleurot, Anne Brochet / Genre: Comédie / Nationalité: Français / Distributeur: Paramount Pictures France
Durée: 1h39min / Date de sortie: 26 mars 2014

Plus d'informations !

  • Les Anecdotes !


    On retrouve avec Les Gazelles la réalisatrice Mona Achache, qui avait déjà signé en 2009 l'adaptation du roman de Muriel Barbery : "L'élégance du Hérisson", avec le film Le Hérisson.

    Les Gazelles marque les retrouvailles entre la réalisatrice Mona Achache et les actrices Josiane Balasko et Anne Brochet après Le Hérisson en 2009. C'est également l'occasion pour Joséphine de Meaux et Audrey Fleurot de collaborer à nouveau ensemble, après La Délicatesse de David et Stéphane Foenkinos (auteurs du roman du même nom) en 2011.

    L'actrice Camille Chamoux qui incarne l'héroïne du film, Marie, endosse plusieurs casquettes puisqu'elle co-signe également le scénario de celui-ci.

    Les Gazelles a déjà été nommé quatre fois dans différents festivals. On retrouve également l'actrice Naidra Ayadi, César du Meilleur jeune espoir féminin en 2012 pour son rôle de Nora dans le Polisse de Maïwenn.

    On retrouve dans le rôle d'Emilie, l'actrice Camille Cottin, plus connue pour son rôle de la "connasse" dans la série éponyme diffusée sur Canal+.

    La scénariste Cécile Sellam retrouve à la production Mathias Rubin, Eric Zaouali et Eric Juherian avec lesquels elle avait collaboré en 2011 pour De l'huile sur le feu de Nicolas Benamou avec notamment Vincent Lacoste.

    Mona Achache nous en dit un peu plus sur la portée du film : "Le postféminisme a engendré de nouvelles relations entre hommes et femmes et c'est ce lien moderne qu'on dissèque à travers le film. La dureté des rapports amoureux aujourd'hui est comparable à la dureté du monde du travail et c'est aussi pour cette analogie que nous avons situé le film au Pôle Emploi."

    L'apparition de la dame âgée au milieu de notre joyeuse bande de trentenaires n'est interprétée par personne d'autre que la grand-mère de Mona Achache elle-même !

    La comédienne et co-scénariste Camille Chamoux raconte : "Au début, le film s'appelait La Loi de la jungle, ce qui mettait en avant un aspect guerrier et initiatique. Mona ne l'aimait pas, elle le trouvait trop négatif. Quand elle m'a demandé "mais pourquoi la jungle ?", je lui ai répondu "car ce sont des filles qui ont l'air de victimes mais qui, par leur humour et leur agilité s'adaptent à leur milieu naturel et finissent par courir vite. Ce sont les gazelles de la jungle ! Voilà."

Et vous qu'avez-vous pensé du film Les Gazelles ?

Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Nopopcorn 12250 partages Voir son profil
Voir son blog