Magazine Culture

On a écouté : "Fever" le nouveau titre des Black Keys

Publié le 24 mars 2014 par Swann

Aujourd’hui sortait "Fever" le nouveau titre des Black Keys, premier extrait de l’album à paraitre le 13 Mai prochain. On attend ce nouvel album depuis le printemps dernier. Il se fait désespérément attendre. Désespérément. On n’a pardonné tant bien que mal El Camino le commercial, on a également passé sur la patte trop lourde de Dan sur le dernier Hanni El Khatib, non, nous n’avons pas vu dans la presse les photos de Dan et Lana Duck Del Rey assise sur ses genoux… Bref on est prête à tomber à nouveau amoureuse, comme la toute première fois, un retour à la virginité. Des rumeurs disent qu’ils souhaitent revenir à leur rock bluesy des débuts, à la crasse, à la sueur, au sexe. Tant pis pour notre virginité ! Le titre s’appelle "Fever", les rumeurs seraient donc vraies, ils sont de retour ?

Que nenni. "Fever" est un pétard mouillé. Un morceau parfaitement insipide, incohérent et inutile. On peut je crois aller même jusqu’à chiant et mauvais. C’est le frère pauvre de "Sister" issu d’El Camino oublié dans un tiroir et ressorti aujourd’hui. On peut se demander si on écoute vraiment du Black Keys car déjà où sont passées les guitares ?! Remplacées par des claviers au gimmick dont il est tout aussi impossible de se débarrasser que du mazout sur une mouette engluée en pleine marée noire. Si je veux écouter du clavier Bontempi qui prend tout l’espace accompagné d’une ligne de basse j’écoute Metronomy, qui eux font ça très bien. Si je veux écouter des choristes derrière Dan (par pitié faites que ce ne soit pas Lana Del Rey, pitié, pitié) je me remets El Camino… Où est la violente et rageuse frappe de Patrick ? Tu as pris ta retraite mec ? Déception, ô rage, ô désespoir.

Je voue un amour incommensurable à ces deux gars, à la limite du mystique, et donc après autant d’attente, aujourd’hui c’est un petit peu le Père Noël qu’on me tue une deuxième fois, ou alors on me confirme que Jésus n’existe pas c’était les parents, ou l’inverse je sais plus, je m’en fous, je boude… Par contre rassurons tout de suite le grand public qui a découvert les Black Keys grâce à El Camino, ce titre devrait être dès demain le fond sonore d’une pub pour des portables ou autre gros plan sur une vache qui gambade dans L’Amour est dans le Pré.


Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Swann 78144 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Dossier Paperblog