Magazine Culture

Wanted Posse, un retour aux sources

Publié le 24 mars 2014 par Patricevallade
Lors de mon dernier billet rapportant mon entretien avec Kanon du Ghetto Style movement et Mamson du Wanted Posse, ce dernier nous avait indiqué la venue de « Révolution » au théâtre Lino Ventura de Torcy.
Je m'y suis donc rendu afin de vous en donner quelques impressions.
Ce spectacle a donc débuté avec une première partie composée par Jackson Borgia Pouckou aka Jackson, également membre du Wanted Posse. Chacun est libre d’interpréter cette mise en scène tant elle peut sembler déroutante, étrange. J'ai cru y découvrir la naissance d'un peuple, sa mise à l'index sous la contrainte et enfin son retour à la vie avec une libération bienfaitrice. N'est-ce pas là une vision de cette période que l'on appelle l'esclavage ? J'y ai senti un artiste très sensible et sa vision de cette période, si bien sûr telle fut son idée, marque les esprits. Jackson est à n'en pas douter riche d'idées, d'émotions et son rapport à la mise en scène me semble singulièrement novateur. Un savant mélange de phases hiphop, de pas de danses plus contemporaines nous ont amenés à réfléchir sur ce monde qui est le notre aujourd'hui, avec ses contradictions mais aussi ses dures réalités.
En seconde partie, nous avons retrouvé l'une de nos plus grandes compagnies de danse hiphop, si ce n'est la plus grande. Pour ce spectacle « Révolution », quelques membres du Wanted Posse nous ont offert un pur moment de bonheur. La mise en scène rejoint celle de Jackson en ce sens qu' il est également possible d'y définir trois périodes bien distinctes. J'y ai vu une peinture de ces périodes difficiles qui restent communes à certains pays comme la France, l' Angleterre ou bien encore les États-Unis d' Amérique. Souvenez-vous de Clichy sous Bois en 2005, Villiers le Bel en 2007, Tottenham en 2011, et plus avant du mouvement des droits civiques initié par Rosa Parks à Montgomery, USA.
Donc une première partie initiant un mouvement de révolte, puis une seconde avec celle de la répression par l'incarcération des protagonistes, et enfin cette troisième partie avec la libération et les liens d'une indéfectible amitié naissante. La qualité de la chorégraphie, le jeu des acteurs et le traitement avec quelques touches d'humour savamment distribués font de ce spectacle un moment rare ou petits, grands, jeunes mais aussi plus anciens ont communié pour ce retour aux sources du lieu de naissance de ce fabuleux groupe d'artistes qu'est le Wanted Posse.

Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Patricevallade 149 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazines