Magazine Culture

La Splendeur, de Régine Detambel

Publié le 25 mars 2014 par Onarretetout

lasplendeurrdetambel

Le démon personnel de Girolamo Cardano nous en donne à voir beaucoup plus que le médecin, astrologue, savant, mathématicien et inventeur du XVIe siècle ne saurait nous le raconter lui-même. Car ce démon, dès le début, provoque le tournis : dans quel temps sommes-nous donc ? Lui est de tous les temps : il y a des génies créateurs à toutes les époques. Et celui-ci, qui lit l’avenir de quelques-uns de ses contemporains, qui tente de déchiffrer l’horoscope de Jésus Christ, qui, bien que dégoûté par le sang qui gicle des corps disséqués, apprendra la médecine très jeune, qui résoudra les équations du troisième degré, écrira, écrira, écrira, celui-ci est un de ces génies, travaillant sans cesse, et jouant aussi, et perdant, et voyageant en Angleterre, France, Suisse et Autriche avant de revenir en Italie, et soumis à la torture de l’Inquisition, parce que, dénoncé par son fils, il a écrit que certains aspects de l’islam dépassent le christianisme, même si, par d’autres aspects, le christianisme est supérieur à l’islam, parce qu’il a cité Averroès… A travers la biographie de cet homme, Régine Detambel fait le portrait d’une époque où on faisait « de n’importe quelle femme une sorcière », séparant les paragraphes de son livre avec les phases de la lune, du premier quartier à la nouvelle lune, plusieurs fois, rythmant ainsi la lecture, jusqu’à la mort joyeuse, à 75 ans, de celui qui avait pour devise Le Temps, mon bien et mon champ.


Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Onarretetout 3973 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Dossier Paperblog

Magazine