Magazine Cinéma

How I live now (Maintenant c’est ma vie)

Par Lifeproof @CcilLifeproof

Maintenant c'est ma vie, Meg Rosoff

Maintenant c'est ma vie, Meg Rosoff

J’ai lu un livre. Un livre bouleversant, magnifique et différent du genre que j’affectionne habituellement. Je serais passée à côté de ce bijou littéraire, si le cinéma n’était pas intervenu. C’est à travers l’affiche, très esthétique du film, réalisé par Kévin Macdonald, que l’ouvrage de Meg Rosoff m’a interpellé.

Un jour, j’ai aperçu la couverture, identique à l’affiche, sur une étagère de ma librairie coutumière. Le livre n’étant pas mis en avant, je suis tombée sur lui par hasard. Je l’ai saisi pour parcourir la quatrième de couverture. Et j’ai pris connaissance de l’histoire.

Elizabeth, surnommée Daisy, est une adolescente américaine tourmentée. Envoyée chez ses cousins anglais par son père, pour l’éloigner de sa belle-mère enceinte, Daisy se retrouve au milieu de la campagne verdoyante, entachée par le sang d’un conflit international, près à éclater. Entre histoire d’amour et lutte pour la survie, Daisy fera tout pour retourner là où elle se sent chez elle et rejoindre sa famille. 

Basculant constamment entre réalité plausible et fiction inquiétante, le récit provoque des émotions déroutantes. Le spectre de la Seconde Guerre mondiale plane toujours sur nous. Sous l’égide d’une tragédie survenue précédemment, nous nions l’éventualité qu’un affrontement entre notre nation et une autre puisse se déclencher à nouveau et rompre notre équilibre ambiant. Nous gardons espoir de ne jamais plus revivre ce que nos aïeuls ont traversé.

À aucun moment du récit, l’identité des assaillants n’est discernée ; la narration s’épanche sur les modifications du quotidien de la population : les fermes réquisitionnées par l’armée, les épidémies, le manque de nourriture et de soins, les révoltes, la peur, la soumission des habitants face aux soldats pouvant s’avérer pernicieux.

Le livre a bien été adapté au cinéma, malgré des personnages et des scènes supprimés ou modifiés. Toutefois, l’essence même d’œuvre littéraire est restituée dans son ensemble. La vie paisible, représentée par des vues de la campagne anglaise abondante, s’oppose à des images plus nerveuses, des événements imprévisibles, qui font chavirer le quotidien des personnages.

Nous ne pouvons rester insensibles lors de la lecture du roman ou devant la projection du film. L’histoire a une incidence sur la notre et nous questionne sur notre devenir.

Et si demain, une Troisième Guerre mondiale éclatait, que serait notre vie ?

Caroline.

_ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _

How I live now – Maintenant c’est ma vie, Meg Rosoff, 2014, Paris, Albin Michel Jeunesse, coll. Wiz [trad. Hélène Collon, 1ère parution en 2004]

How I live now, film de Kévin Mcdonald, sortie le 12 mars 2014


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Lifeproof 5971 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazines