Magazine Sport

Nouvelle grande voie en Corse par A.Petit et J.Arnoldi

Publié le 25 mars 2014 par Fredvionnet @grimpisme

Arnaud Petit (http://vagabondsdelaverticale.wordpress.com) nous donne les infos sur une nouvelle grande voie qu’il vient d’ouvrir avec Jeff Arnoldi en Corse.
« Le non-sens et la joie », 250 m – 8a max – 7b oblig, Capu Cascioni, Corse.

Plus de photos sur cet album Facebook.

grande voie corse arnaud petit

« Voie très raide, originale sur 6 longueurs faisant majoritairement appel à l’assurage sur coinceurs (14 spits en tout dans les longueurs). Au menu des plats assez physiques et une très belle ambiance gazeuse avec des relais 4 étoiles à partir de R3.
La voie rejoint Enterre mon cœur pour sortir au sommet (450 m de grimpe en tout).

Ouverture : Jeff Arnoldi et Arnaud Petit en 3 journées de mars 2014, après une journée en octobre pour L1 et L2 (Stéphanie Bodet et Arnaud Petit).
La voie n’a pas été enchaînée en libre. Il se peut que les cotations proposées soient plutôt gentilles.

C’est la troisième voie de cette paroi Ouest du Cascioni après les majeures et difficiles Enterre mon cœur (1990-1994, incursion audacieuse initié par Jean Toussaint Casanova et Pierre Pietri) puis Syncope (mené par Vlado Linski en 2007-2008). Juste à droite du mur principal on trouve également A Ringrazia de Jeff Andreucci, Estelle Bord et Carlos Ascensao.

La sortie au sommet par Enterre mon cœur est vivement conseillée, le 7a+ de 50 m est de toute beauté (malgré la présence incongrue de nombreux spits à côté de fissures) et l’arrivée au sommet charmante (cf l’excellent topo des « Grandes Voies Corses » d’où la photo du tracé est tirée).
Certains spits sont bien rouillés mais c’est encore acceptable d’autant que l’on peut mettre des coinceurs et que nous avons rééquipés les relais à neuf pour les rappels.

Remerciements :
Agnès Leclercq (casting grimpeurs-porteurs), Morgane Choquet et Guillaume Touzet (bloqueurs-porteurs), Thierry Souchard (petit dej, bières, fromage) Vlado Linsky (idées de parois pour le futur et son top secteur de couennes Cimaïesque), Pierre Pietri (de m’avoir parlé de cette paroi il y a 20 ans).

Accès :
Région de Porto (Ouest de la Corse). Sommet à 1091 m.
Exposition Ouest – ombre jusqu’à 12 h 30 – 13 h en avril.

Approche :
Compter 1 h.
Parking sur la route au pont à 2 km à l’Est d’Ota (commune de Porto).
La paroi se voit bien depuis le côté Sud du Pont.
Du côté Nord du pont un sentier bétonné suit le torrent (la Lonca), après 5′ à un châtaigner mort prendre à gauche un sentier qui monte à flanc (marque jaune que l’on suivra ensuite) et qui rejoint après 5′ un autre sentier plus large, le suivre pendant 20 min. Il passe un pierrier puis rejoint la rivière avant de s’en écarter à nouveau et y revenir: on rejoint une plage avec des buis et un énorme châtaigner, 30 m après, traverser la rivière, le sentier part d’abord légèrement à droite puis monte raide pour arriver sous la face. Le quitter assez tard (50 m après un premier gros chêne et 30 m avant un deuxième) pour monter très raide (traces d’animaux) à l’aplomb du bord gauche de la paroi principale puis traverser sur la fin pour rejoindre le pied de la voie.

Matériel :
Cordes de 50 m, dégaines dont de nombreuse longues.
Coinceurs : en double depuis Alien bleu jusque Camalot 2. Tripler l’Alien jaune (ou Totem jaune).
Eventuellement le plus petit Alien et un Camalot 3 (seulement utile au départ de L3).

L1 : 50 m, 6c+ *
Pas majeur… rocher médiocre mais assurage très bon dans le dur.
Débute par du terrain à chamois, 20 m de 3 en solo avant une petite dalle en 5c (spit), sur la terrasse qui suit la voie part tout droit ( Enterre mon cœur traverse à gauche), dièdre mal commode (3 spits) puis friends, se rétablir à gauche.

L2 : 40 m 7a+ ou 7b ***
Très beau mur, longueur exigeante et variée.
Attaquer par un petit dièdre malcommode (un peu sableux, deux petits friends puis un spit); on rejoint au-dessus à gauche un petit surplomb dans lequel on se protège, s’engager droit dessus dans un mur raide jusqu’à un spit, crux pour atteindre une écaille posé que l’on contourne par la gauche (attention à cette écaille), rejoindre un dièdre facile à droite et suivre logiquement les fissures qui mènent à R3. Le 2e C#2 ne sert que pour cette longueur (5-7 m sous le relais).
Attention à bien gérer le tirage.

L3 : 35-40 m 7c+ ou 8a ****
Exceptionnelle, d’abord en mur puis en fissures et toit.
On fera également attention au tirage pour être bien dans le dernier mur après le réta.
Au-dessus du relais, fissure pour un C#3 si vous l’avez pris, puis 15 m soutenu en mur (5 spits). On arrive sous le toit que l’on passe tout droit légèrement à droite (friends en-dessous), un câblé en place au réta que l’on complète avec un C#0,5 (tout petit possible aussi), très rési, puis réta physique légèrement à droite, final marquant, sans protection sur les 7 derniers mètres pour atteindre la vire.

L4 : 30 m 7c ou 7c+ ****
Bombés physiques, conti avec nombreux crux. Magnifique.
Petit friend 3 m au-dessus du relais, puis bombé, réta bien rési (3 spits), après le 3e spit continuer tout droit, résistant sur plats pour placer des protections sous et dans un petit bombé, réta, vire, un piton que l’on peut coupler avec un coinceur, traverser vers la gauche (spit) pour rejoindre « le radiateur », facile à protéger mais très physique (crux final).

L5 : 35 m 7b+ ****
Succession de panneaux bien dévers sur plats. Engagé et superbe.
Traverser à gauche 5 m et monter droit sur 15 m, après 10-12 m, un Alien vert ou un Totem bleu protège le premier crux obligatoire, on atteind une vire, revenir à droite à l’aplomb du relais pour partir droit au-dessus, très bonnes protections que l’on peut doubler dans un toit pyuis éventuellement dans le beau mur déversant qui fait suite (deuxième crux). La fin est moins dévers et moins dure, elle amène au pied de la partie gauche du nez surplombant.

L6 : 35 m 6c+ ***
Passage superbe en dülfer pour gravir le nez par la gauche. Le dur est court.
On part au-dessus du relais en diagonale à droite dans le beau dévers. Il était possible de faire plus facile par un dièdre à gauche mais ce passage est très sympa. Relais sur friends après 35 m avant les terrasses (ou à gauche sur le relais de rappel que l’on repérera)

L7 : 50 m 5c *
Terrasse, dièdre raide à droite. On atteint un bel arbre au pied du mur sommital. Grande vire ici. Repérer 15 m avant le relais de rappel dans l’axe.

L8, L9, L10, L11, L12 : Enterre mon cœur
Pour L8 *, 6a, 10 m à droite de l’arbre, gravir un dièdre fracturé (petits friends, un piton au milieu de la longueur)
L9 **** 7a+, 50 m : longueur exceptionnelle, fissure puis mur, 7a+ de conti. Coinceurs utiles pour renforcer les spits (!). Relais dans l’axe, repérer 5 m à gauche le relais de rappel.
L10 ** 30 m : après une traversée sur une vire de 10 m, petite longueur à doigt uniquement sur spits, 7a+ ou 7b.
L11 *** : 40 m, départ physique, 6b+ puis très belle dalle en 5c, relais sous la vire dans l’axe.
L12 ** : 40 m, vires puis vers la gauche, murs raides uniquement sur spits. »

grande voie escalade corse arnaud petit


Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Fredvionnet 12582 partages Voir son profil
Voir son blog

Magazine