Magazine Culture

All eyes on... Mila J

Publié le 25 mars 2014 par Urbansoul @urbansoulmag

For the English version, click right HERE.

Le mois dernier, au cours de mes errances internautiques, j’ai découvert que Jhené Aiko avait une soeur s’illustrant elle aussi dans l’industrie et, vous devez commencer à me connaître, je n’ai pas perdu une seconde de plus pour rechercher tout ce qu’elle avait pu faire auparavant. Mila J ayant sorti un nouveau clip cette semaine, je me suis dit que c’était le moment idéal pour vous inviter à partir à sa rencontre…

Née Jamila Akiko Chilombo, Mila J est donc la grande soeur de Jhené et, fatalement, elle a elle aussi hérité de la passion de son père musicien, n’hésitant pas à investir leur petit studio dans le garage de leur maison à L.A. tout au long de son enfance. Dès son plus jeune âge, elle développe par ailleurs un certain talent pour la danse qui lui vaudra d’apparaître avec sa soeur Miyoko dans le clip Diamonds and Pearls de Prince en 1991. (Ouvrez très grand les yeux : c’est l’une des petites filles à la fin.)

Jamila et Miyoko deviennent plus tard danseuses pour Immature, ancien groupe de Marques Houston, et attirent par la suite l’attention du manager Chris Stokes qui les intègrent au girls band R&B Gyrl en 1995. Elles sortiront deux singles, Play Another Slow Jam et Get Your Groove On, avant la dissolution du groupe deux ans plus tard.

Des années plus tard, Jamila se joint à trois autres jeunes filles afin de former un nouveau girls band : Dame Four. Mais peu après avoir lancé leur single How We Roll en 2005, elles se séparent.

À l’époque, comme lors de ses deux aventures précédentes, elle est toujours signée sur le label T.U.G. de Chris Stokes, à l’instar de sa soeur Jhené Aiko, des B2K, NLT, O’Ryan ou encore Marques Houston. Sous le nom de Mila J, elle enregistrera un premier album solo en 2006, Split Personality, qui ne verra jamais le jour, à l’exception de deux singles : Good Lookin Out et Complete.

En 2012, elle offre en téléchargement gratuit sur DatPiff la mixtape Battlefield America Soundtrack Mixtape Vol. 1 sous le pseudo Japollonia, qu’elle décrit comme son alter ego. Le projet – dont les titres peuvent être entendus dans le film Battlefield America réalisé par… Chris Stokes ! – séduira plus de 700 000 internautes, ce qui entraînera, l’année suivante, la mise en ligne de la vidéo virale Movin On sur sa chaîne VEVO.

Désormais signée chez Universal Motown, Mila J prépare un nouvel album intitulé M.I.L.A. (Made in Los Angeles). Smoke, Drink, Break-Up en est le premier extrait et présente un avant-goût de son opus qui sera composé de nombreux morceaux mid-tempo. Rappeuse à ses heures, l’artiste de 30 ans a choisi de se concentrer uniquement sur le chant pour ce disque, réservant son deuxième talent à d’éventuels remixes. Celui de ce single comptera d’ailleurs un couplet par Ty Dolla $ign, que l’on peut voir dans le clip. « Je suis juste excitée parce que cet album à venir me ressemble vraiment. Ce ne sont pas des chansons qui traînaient, on entend plus ma voix », a-t-elle expliqué au site YouKnowIGotSoul. Et en effet, si Mila J n’a rien d’une diva, sa progression vocale est notable sur ce titre produit par Eric ‘Cire’ Crawford.

Le producteur, qui a précédemment travaillé sur The Emancipation of Mimi de Mariah Carey, a signé d’autres pistes pour Mila J, tandis que K.E. (Nicki Minaj, Future, Tamar Braxton) signe son prochain single Pain In My Heart, sur lequel apparaîtra également le rappeur Problem.

Suivez Mila J.


Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Urbansoul 6753 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazines