Magazine Culture

Anthologie permanente : Raymond Federman (2)

Par Florence Trocmé

A l'occasion des 80 ans, aujourd'hui, du poète américain Raymond Federman, Poezibao vient de publier un article présentant les deux derniers livres parus, La voix dans le débarras, aux Impressions Nouvelles et A la queue leu leu chez Cadex Éditions.

Anthologie permanente : Raymond Federman (2) Voici un extrait de ce dernier livre, accompagné d'une reproduction de la page choisie, car le texte est construit sur une composition typographique extraordinaire, qu'il est impossible de rendre autrement (On peut agrandir l'image par un clic)

peur reniflant mains honte étoile jaune cherche oiseau commencement de l'histoire fiasco libre enfin de voyager parmi les monstres images boyaux grinçant déplié coupé en rire du déplacement noir solitaire au travail rappelle première page journal visages soldats victorieux regardant sphinx accroupi chiant sa vie de revenant recommencée dans cabinet enfermé tandis qu'étalon sélectrique résume mouvement parmi peaux vides images en miettes en déformation traînasse mensonges dans fausse version saute-moutonne histoires infinies tombe en poussière au bord du précipice pour être replacé en confusion prédiction dans lumière à venir par quel droit un fol écho de l'envers du loin décrit jeunesse insensée car ni le noir peur désespoir ni lutte résistance force pouvoir symétrie de saisir l'épée enterrée en hésitante transgression pour lui apprendre à écouter être silencieux ahuri accepter que les autres aussi existent en cabinet eux pour chercher l'acceptance non défiance des mots petit bonhomme en secret espoir demande

excrement on roof from rolling trains to furnace now remade lampshades runs down staircase to night call of fear smelling hands naked yellow star bird seeks beginning of historic fiasco free at last to journey among the beasts where guts squeaking unfold into laughter from darkness displacement of solitary work recalling newspapers pages faces of soldiers staring victorious sphinx defecating his life begins again closet confined as selectricstud resumes movement among empty skins images crumble into distortions spins out lies into false versions as he leapfrogs infinite tales falls silent into abyss to be retold in confusion foretelling subsequent enlightenment by what right a fool echoes from near farness the design of youthful folly for neither darkness fear hopelessness nor resistance forces success symmetry to grasp buried sword reluctant to transgress he learns to listen accepts bewildered others exist too in closet seeking acceptance not


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

  • Anthologie permanente : André Frénaud

    La vie comme elle tourne et par exemple Ça va, ça tourne, c’est débrayé, depuis toujours ça tourne mal. Les parties nobles, les parties douces, la matière grise... Lire la suite

    Par  Florence Trocmé
    CULTURE, LIVRES, POÉSIE
  • Anthologie permanente : Edith Södergran

    je Je suis une étrangère dans ce pays au fond de la mer oppressante, le soleil plonge là ses onduleux rayons et l’air flotte entre mes mains. On m’a dit que... Lire la suite

    Par  Florence Trocmé
    CULTURE, LIVRES, POÉSIE
  • Anthologie permanente : Jean Tardieu

    Ce qui n’est pas petit printemps comme il fait beau songez à tout ce qui n’est pas. Nous pourrions être anthropophages et nous manger au restaurant, à chaque ru... Lire la suite

    Par  Florence Trocmé
    CULTURE, LIVRES, POÉSIE
  • Anthologie permanente : Erich Fried

    Trois fois rien pour Catherine Je ne sais pas ce que c’est que l’amour mais peut-être quelque chose comme ça : Lorsqu’elle revient de l’étranger et qu’elle me... Lire la suite

    Par  Florence Trocmé
    CULTURE, LIVRES, POÉSIE
  • Anthologie permanente : Henri Droguet

    Je rappelle qu’un nouveau livre d’Henri Droguet, Off, est tout récemment paru chez Gallimard. Tierce Branle et chambard orgue à gloire hercynien et rabâchant... Lire la suite

    Par  Florence Trocmé
    CULTURE, LIVRES, POÉSIE
  • Anthologie permanente : Catherine Pozzi

    Nyx A Louise aussi de Lyon et d’Italie Ô vous mes nuits, ô noires attendues Ô pays fier, ô secrets obstinés Ô longs regards, ô foudroyantes nues Ô vol permis... Lire la suite

    Par  Florence Trocmé
    CULTURE, LIVRES, POÉSIE
  • Anthologie permanente : Ariane Dreyfus

    Le lendemain du jour Comme une femme se glisse sous un homme Je lis votre écriture Ou alors c’est moi qui écris couchée La page blanche fait cette lumière où... Lire la suite

    Par  Florence Trocmé
    CULTURE, LIVRES, POÉSIE

A propos de l’auteur


Florence Trocmé 18344 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazines