Magazine Culture

Evénement ! Le 3 avril, sortie de "Elle marchait sur un fil", le dernier roman de Delerme... Aérien...Bouleversant...

Par Hizine2t @HizineMag
le 3 avril paraîtra le nouveau roman de Philippe Delerm "Elle marchait sur un fil"Aux éditions du Seuil.

"Marie, la cinquantaine, qui vient d'être quittée par son compagnon, ne conçoit pas l'existence sans réalisation littéraire ou théâtrale. Elle entretient des rapports difficiles avec Etienne, son fils, qui a dû renoncer à une carrière de comédien. Avec un groupe de jeunes comédiens, Marie ose enfin se lancer dans ce qui représente l'aboutissement d'une vie : la création d'une pièce de théâtre."
Marie est parisienne, attachée de presse dans l'édition, sa carrière est appliquée. La cinquantaine encore belle, elle a un fils et elle est grand-mère d'une petite, Léa, qu'elle adore.
Marie a mal, elle vient d'être quittée par son mari.
Marie a perdu ses illusions mais a encore quelques rêves.
Marie s'évade dans la maison de vacances en Bretagne. Elle y retrouve Agnès, une amie chère. Et perd Maurice, son complice de littérature et ex-voisin mitoyen des séjours bretons.
Pourtant la vie, si elle reprend, elle donne aussi. Et cet été-là, le cadeau inattendu, c'est une troupe de jeunes comédiens, nouveaux habitants de la maison voisine
Avec eux, c'est le bonheur inespéré de réaliser un rêve, son rêve d'écriture et de théâtre.
Marie revit, elle y croit, elle se donne, elle donne tout à ce projet fou, envers et contre tous !
Marie est vivante, presque pour la première fois. Mais pour combien de temps ?
"Elle marchait sur un fil" est un roman sensible, voire sensualiste. La plume de Philippe Delerme, trace avec délicatesse, la vie d'une femme ordinaire, qui change, se transforme, se révèle, jusqu'à son paroxysme.
Sensations, émotions, frissons... 

Delerm - Hermance Triay 

Tout au long de cette tranche de vie, le lecteur partage la vie de Marie.Et si, il sent l'inéluctable, il le refuse presque ! Retenir l'héroïne, encore un peu, juste ce qu'il faudrait pour qu'elle tienne, elle aussi, encore un peu...
Magie des mots, magie d'un style, Philippe Delerme vise juste. Et "Elle marchait sur un fil" de continuer à vivre, quand bien même, le mot "fin" apparaît et que le livre se referme.
Beau et intense. Pour tous. 
Téri Trisolini
Ecouter l'entretien de Christine Simeone sur France Inter diffusé pendant le Salon du livre de Paris 

Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Hizine2t 15553 partages Voir son profil
Voir son blog

Magazines