Magazine Bd

Chronique Metropolis T1 (Serge Lehman et Stéphane De Caneva) - Delcourt

Par Bande Dessinée Info

Dans une réalité alternative où la Première Guerre Mondiale n’a jamais eu lieu, la France et l’Allemagne sont unies dans un état nommé Interland. En ce 13 mai 1935, sa capitale Metropolis fête le 23e anniversaire de sa fondation. L’inspecteur de police Gabriel Faune fête lui aussi son 23e anniversaire et se remémore les événements tragiques qui ont eu lieu un an plus tôt. Un attentat commis par des séparatistes allemands a fait des dizaines de morts et a ouvert une brèche dans le sol de la place principale de Metropolis, mettant au jour trois corps mutilés. Deux enquêtes sont ouvertes. L’inspecteur Faune est chargé de mener l’enquête sur les trois cadavres.

Le policier semble entretenir un lien intime, presque charnel, avec la ville. Il faut dire qu’il a été trouvé le jour de la pose de la première pierre de Metropolis, alors qu’il était âgé d’une dizaine de jours. Devenu adulte, il est le seul à percevoir des changements dans la structure même de la ville, tels que l’apparition de la statue d’un mystérieux soldat inconnu ou des substitutions de bâtiments.

L’histoire mêle habilement personnages créés par Serge Lehman, personnages de fiction déjà existants et personnages historiques. En effet, c’est le commissaire Lohmann, héros de M le maudit de Fritz Lang, qui mène l’enquête aux côtés de l’inspecteur Faune. Côté personnages historiques, Aristide Briand et Gustav Streseman sont les dirigeants de l’Interland, comme ils ont dirigé leurs pays respectifs dans le monde réel, puisque l’un a été Président du Conseil en France, l’autre Chancelier en Allemagne. Un certain Docteur F, plus connu sous le nom de Sigmund Freud, pratique dans sa clinique une méthode nommée "psychoanalyse", mais aussi les électrochocs. Winston Churchill fait également une brève apparition.

Metropolis est un projet que Serge Lehman porte depuis 1999. Initialement prévu pour être un roman, le projet a pris une envergure qu’il n’avait pas prévue et qu’il a eu du mal à maîtriser. Ses recherches ont abouti dans un premier temps à d’autres bandes dessinées comme Masqué, L’homme truqué et surtout La brigade chimérique.

On regrettera un dessin d’une qualité inégale selon les planches, et un manque de détails dans le visage des protagonistes. La mise en page, plutôt classique dans la majeure partie de l’album, avec des cases carrées ou rectangulaires, est plus chaotique, déstructurée, avec des cadrages obliques dans les planches où il est question des trois cadavres découverts dans le sous-sol. Peut-être une façon de nous indiquer le thème principal de l’histoire, sur lequel porteront les tomes à venir...


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Bande Dessinée Info 11437 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazines