Magazine Entreprise

Allez, viens voir ton Sugar Daddy…

Publié le 03 avril 2014 par Edelit @TransacEDHEC

En voilà un site internet qui fera couler beaucoup d’encre en France : SeekingArrangement.com. Le principe de ce site est très simple et n’est pas nouveau en soi. Il met en relation des hommes fortunés avec de jeunes femmes jolies.

Les «sugar daddies» doivent faire apparaître sur leur profil leurs revenus, leur patrimoine et la somme qu’ils sont prêts à débourser pour s’occuper de «sugar babies» qui quant à elles, font figurer leur mensuration, leur taille, leurs centres d’intérêt. Bien sur, l’accès au site est gratuit pour les «sugar babies», alors que les daddies doivent eux payer 50 dollars par mois. Alors, prostitution 2.0 ou relation mutuellement avantageuse ?

Le profil moyen des hommes américains sur ce site est le suivant : revenus autour de 250.000 dollars par an, patrimoine de 5 millions de dollars et environ 39 ans. Pour les jeunes filles, ce sont souvent des étudiantes qui cherchent à rembourser des emprunts, ou des jeunes femmes qui désirent améliorer leur quotidien. Rien ne tourne officiellement autour du sexe, mais cela peut faire parti du contrat entre le sugar baby et son daddy. Oui je parle bien de contrat car certaines n’hésitent pas à demander un salaire mensuel à leur daddy, en plus des cadeaux de luxe.

Et comme souvent sur ces types de sujet, le débat s’annonce houleux, même si aucune poursuite n’est officiellement engagée à l’encontre de la version française du site. Il est difficile de se faire un avis puisque les cas que l’on peut y trouver diffèrent totalement. Il y a des courtisanes, un peu vénales, qui s’amusent de la situation, font tourner la tête et la carte bleue de leurs «daddies» qui tombent la plupart du temps éperdument amoureux d’elles. On peut blamer ce type de relation, mais il est difficile de faire passer cela pour de la prostitution… Mais il y a aussi des cas de figure, bien plus tristes. Comme celui de l’étudiante incapable de rembourser son prêt qui use de son corps et de sa beauté pour sortir de l’impasse financière. Là, cela ressemble davantage à de la prostitution, et cela pourrait faire l’objet de poursuite.

Alors que faire ? Interdire ou autoriser ce site.  Le débat, quand il explosera, sera comme toujours sans fin.

Néanmoins, ce site semble être un succès d’après les chiffres publiés. Il y aurait 2,7 millions d’utilisateurs à travers le monde. Dont plus des deux tiers sont des «sugar babies». Le succès est tel, que Brandon Wade, créateur du site a continuer sur ce créneau en créant des sites tels que MissTravel.com qui propose aux riches hommes d’affaires de voyager en compagnie d’une jolie jeune femme ou encore WhatsYourPrice.com, dont il est facile de comprendre le principe. Toutefois économiquement parlant, la réussite est totale pour le diplômé du MIT, qui a su mettre à profit ses vieilles déceptions amoureuses.

Bruce Vidal


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Edelit 18215 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Dossier Paperblog