Magazine Bd

Kyle Higgins et Eddy Barrows – Nightwing, Hécatombe (Tome 3)

Par Yvantilleuil

Kyle Higgins et Eddy Barrows - Nightwing, Hécatombe (Tome 3)Ce troisième tome de Nightwing s’intéresse bien évidemment à nouveau au parcours de l’ancien sidekick de Batman. Après le retour en ville du Cirque Haly et l’affrontement avec l’aïeul du héros, l’auteur continue donc de donner un peu plus de profondeur à son personnage. Il y a bien évidemment la restauration d’Amusement Mile qui l’oblige à côtoyer Sonia Branch, la fille de Tony Zucco, l’assassin de ses parents. Si les dialogues entre Sonia et Dick sont parfois un peu faiblards, cette présence permet cependant à Higgins de nous réserver un rebondissement final d’envergure. Il y a ensuite la relation de notre héros avec les pensionnaires du cirque, que ce soit l’adorable nouvelle venue Christina ou son amitié avec le clown Jimmy. L’auteur exploite parfaitement tous ces personnages afin de venir encore un peu alourdir le fardeau qui pèse sur les épaules de notre héros. Puis il y a finalement la présence de Lady Shiva, qui permet d’intégrer un peu d’action à l’ensemble.

Malheureusement, tout comme lors des tomes précédents, notre ami se fait une nouvelle fois absorber par les évènements qui se déroulent dans la série mère. Si les deux premiers tomes étaient intimement liés à l’excellente histoire racontée par Scott Snyder dans Batman – La cour des Hiboux, celui-ci prend place au beau milieu du troisième tome de Batman. Il vaut d’ailleurs mieux avoir lu Le deuil de la famille avant d’attaquer cet album. Cet ancrage au sein des sagas dédiées au Dark Knight pose problème je trouve. Il y a tout d’abord la prévisibilité de ce qui attend Dick Grayson pour ceux qui savent déjà le sort que réserve le Joker aux proches de Batman. Il y a ensuite la présence d’un épisode qui est déjà inclus dans la série Batman. Puis, il y a ce spoiler concernant Damian pour ceux qui n’ont pas encore lu la conclusion de "Batman Incorporated", surtout que le huitième tome de Grant Morrison présente Batman n’a pas encore été édité par Urban Comics. Cela fait quand même beaucoup de points négatifs, même si cette saga parallèle permet de découvrir les conséquences de Le deuil de la famille sur le personnage de Nightwing.

Visuellement, le travail d’Eddy Barrows demeure splendide et celui d’Andres Guinaldo pas mal. Si le passage de Greg Capullo vaut également le détour, les avis concernant les épisodes dessinés par Juan Jose Ryp risquent d’être moins unanimes. Le style hyper-détaillé de l’espagnol a en effet plus de mal à restituer les émotions des protagonistes sur ces derniers numéros à forte charge émotionnelle.


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Yvantilleuil 3292 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazines