Magazine Culture

Critique du premier album de Ludovic Alarie

Publié le 07 avril 2014 par Feuavolonte @Feuavolonte

Quelque deux années après avoir fait paraître le disque intitulé Edgy Ground en tant que membre du quintette montréalais The Loodies, Ludovic Alarie fait le grand saut en solo.

Ludovic Alarie 300x300 Critique du premier album de Ludovic AlarieLa formation en musique classique qu’a acquis Ludovic Alarie à la réputée École Vincent-d’Indy transparaît tout au long des dix morceaux qui composent l’album. Proposant un folk-pop orchestral, Ludovic Alarie et ses musiciens réussissent à composer de très jolies pièces raffinées et délicates. Ce raffinement s’exprime notamment à travers les magnifiques arrangements. Incorporant les instruments à cordes (guitare acoustique et électrique et violon), les cuivres, les bois, la batterie et les voix, le Montréalais et ses amis créent quelques très beaux moments.

À titre d’exemple, le dernier segment de la chanson titrée Grand mal est l’un des moments forts du disque. Durant ce segment, la section de cuivre ajoute du coffre, de la grandeur pour ainsi donner naissance à une conclusion grandiose. C’est du joli. Quant à l’apport des cordes, La bouffée d’air propose des arrangements et des partitions de cordes qui rappellent l’univers de l’excellente formation américaine Lost in the Trees.

Chantant en français, Ludovic Alarie traite surtout de sujets comme l’amour et les relations humaines. Bien qu’il n’amène rien de nouveau, Ludovic Alarie propose une livraison sincère et délicate. Son chant est simple et efficace. Ce n’est pas marquant, mais ça s’inscrit dans la logique du disque qui met l’accent sur les compositions et les arrangements.

Pour créer son disque homonyme, Ludovic Alarie a eu la chance de compter sur des collaborateurs de renom. Par exemple, Patrick Watson prête sa voix douce à la chanson Rester muet. Le Montréalais originaire de la Californie y va d’harmonies vocales simples qui ont la qualité d’ajouter une autre sonorité à l’éventail sonore déjà bien garni.

Warren C. Spicer de Plants & Animals est un autre collaborateur talentueux qui marque l’œuvre de sa signature. Ce dernier s’est chargé de la réalisation. D’ailleurs, à l’écoute de l’album, on a le plaisir de retrouver plusieurs aspects de la facture sonore qui a caractérisé Parc Avenue (le très bon premier disque du trio montréalais Plants & Animals).

En somme, le disque homonyme de Ludovic Alarie est convaincant et devrait plaire aux amateurs de folk-rock orchestral francophone.

À lire aussi

  • Kevin Thompson 150x150 Critique du premier album de Ludovic Alarie
    « Quand le troupeau va à gauche, je vais à droite. » Entrevue avec Kevin Thompson
  • the.barr .brothers.the .barr .brothers 150x150 Critique du premier album de Ludovic Alarie
    The Barr Brothers -­ The Barr Brothers [2011]
  • BONAL015 CD Cover 150x150 Critique du premier album de Ludovic Alarie
    Marie-Pierre Arthur – Aux alentours [2012]

Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

  • 9 mois ferme - Critique

    mois ferme Critique

    Dupontel le globophage !Après le très décevant « Le vilain », Dupontel signe une nouvelle comédie à la fois sociale et humaniste où il donne la réplique Sandrin... Lire la suite

    Par  Nopopcorn
    CINÉMA, CULTURE
  • Snowpiercer, Le Transperceneige - Critique

    Snowpiercer, Transperceneige Critique

    Bong Joon-Ho aux commandes du train de la révolution !Hiver 2005, Bong Joon-Ho découvre dans une librairie de Séoul une bande dessinée française intitulée « Le... Lire la suite

    Par  Nopopcorn
    CINÉMA, CULTURE, DVD, SÉRIES
  • Turbo - Critique

    Turbo Critique

    Quand un escargot se la joue Fast and Furious !Les studios DreamWorks Animation sont de retour, avec cette fois-ci l'histoire de Turbo, un escargot qui veut... Lire la suite

    Par  Nopopcorn
    CINÉMA, CULTURE, DVD, SÉRIES
  • Malavita - Critique

    Malavita Critique

    Téléfilm calibré pour les soirées de TF1 !On se souvient d'un temps où Robert DeNiro acteur des acteurs alignait les performances mémorables dans des chefs... Lire la suite

    Par  Nopopcorn
    CINÉMA, CULTURE
  • Attila Marcel - Critique

    Attila Marcel Critique

    La magie de l'animation dans un film en prises de vues réelles !Après Les Triplettes de Belleville et L'illusionniste, Sylvain Chomet passe de l'animation à la... Lire la suite

    Par  Nopopcorn
    CINÉMA, CULTURE
  • Quai d'Orsay - Critique

    Quai d'Orsay Critique

    Le retour de Thierry Lhermitte en ministre obsédé par les stabilos !Basée sur la BD humoristique d'Abel Lanzac et Christophe Blain, la nouvelle comédie de... Lire la suite

    Par  Nopopcorn
    CINÉMA, CULTURE
  • Sâdhu - Critique

    Sâdhu Critique

    Un très beau voyage spirituel !Gaël Métroz, réalisateur de documentaire fasciné par l'Asie, a vécu un pèlerinage de 18 mois, aux cotés de Suraj Baba, un sâdhu,... Lire la suite

    Par  Nopopcorn
    CINÉMA, CULTURE, DVD, SÉRIES

A propos de l’auteur


Feuavolonte 25238 partages Voir son blog

Magazines